Alors que l’épreuve inaugurale d’IndyCar à Boston devait se tenir début septembre à l’occasion du week-end du Labor Day, il n’en sera rien puisque l’épreuve a été purement et simplement annulée  si l’on en croit une déclaration de John Casey, président du Grand Prix of Boston, dans le Boston Globe ce vendredi. Le contrat entre l’IndyCar et Boston portait sur les saisons 2016 à 2020.

“La relation entre la ville et nous ne fonctionne pas. La relation était intenable.”
— John Casey



Les promoteurs tentent de trouver une solution pour palier cette absence de Boston au calendrier et sont en contacts avec deux villes dont une située en Nouvelle Angleterre, sans pour autant les nommer.

Les responsables de l’INDYCAR n’ont pas encore confirmé le retrait du Boston du calendrier. Sans une solution de secours, il y aura donc une pause de près d’un mois entre les deux dernières épreuves de la saison, Pocono le 21 août et Sonoma le 18 septembre.

“C’est décevant si tel est le cas. Je ne blâme pas les gens de Boston.”
— Mark Miles PDG de Hulman & Company