Du fait de la menace de la pluie, il n’y a pas eu de temps mort du tout pendant ces GEICO 500 disputés sur le Talladega Superspeedway. Cette dixième levée du championnat 2016 de la NASCAR Sprint Cup a tour à tour été dominée par Chase Elliott, Matt Kenseth, Kyle Busch ou encore Brad Keselowski, mais a surtout été marquée par de nombreux accidents, tous plus violents les uns que les autres.

Des pilotes nerveux tout au long de la course, tout d’abord pressé d’arriver à la mi-course pour entériner le résultat si besoin, en cas de pluie, puis désireux de rester devant coûte que coûte. Résultat trente-trois des quarante voitures se sont retrouvées à un moment ou à un autre prises dans un accident.

Sous le drapeau à damier, Brad Keselowski s’impose finalement devant Kyle Busch, Austin Dillon, Jamie McMurray et le rookie Chase Elliott pour le top-5. Ty Dillon termine à la sixième place, mais c’est bien Tony Stewart – qui a pris le départ – qui marque les points au classement des pilotes. Clint Bowyer, Kurt Busch, Ryan Blaney et Trevor Bayne complètent le top-10.

“Les gars de la Team Penske m’ont donné une super voiture. Je suis fier de tout le monde à la Team Penske. Deux victoires déjà cette année. Kyle Busch et Jamie McMurray m’ont bien poussé.”
— Brad Keselowski



Vainqueur pour la seconde fois cette saison après Las Vegas, Brad Keselowski devient le quatrième pilote à deux succès, rejoignant Jimmie Johnson, Kyle Busch et Carl Edwards.

Parmi les pilotes impliqués dans des accidents, Dale Earnhardt Jr. est parti à deux reprises dans le mur, une première fois en voulant dépasser Tony Stewart au 49ème tour, une seconde fois après avoir été percuté par Carl Edwards lorsque le pilote de la Joe Gibbs Racing a subi une crevaison. Ce second impact avec le mur a eu raison de la course de Dale Earnhardt Jr. qui était déjà à plus de quarante tours des leaders.

Matt Kenseth a également tapé le mur de manière violente après avoir été la victime d’un jeu de domino, sa voiture a décollé des quatre roues avant de taper le haut du mur SAFER par le pare-brise. Dans ce même accident, à huit tours de l’arrivée, Danica Patrick a violemment tapé le mur intérieur. La pilote de la Stewart-Haas Racing s’est d’ailleurs plainte de quelques contusions à la sortie du centre médical où elle a passé des radios de la poitrine qui n’ont révélé aucune fracture.

La course s’est terminée sous régime de drapeau jaune, lorsque dans les derniers mètres un accident impliquant Kevin Harvick, AJ Allmendinger, Ricky Stenhouse Jr., Martin Truex Jr. et Bobby Labonte, a forcé les officiels à sortir le drapeau jaune pour la dernière fois de la journée.

> GEICO 500 2016 – Les photos