Joey Logano aborde la dernière ligne droite des Sparks Energy 300 en tête de la course. Il le sait, il n’est pas dans la position préférentielle et fait donc tout ce qui est en son pouvoir pour rester en tête. Lorsque son poursuivant direct, Elliott Sadler, se décale à l’extérieur pour le dépasser, le pilote de la Team Penske bloque la trajectoire haute, puis Elliott Sadler décide de piquer à l’intérieur où Joey Logano n’est plus. Ce dernier replonge, mais trop tard, la Chevrolet n°1 est déjà sur la trajectoire et le contact ne peut être évité.

Joey Logano part en travers et remonte sur la piste avant d’être percuté par Blake Koch et de taper le grillage. Fort heureusement, ni les pilotes, ni les personnes présentes dans les tribunes ne sont blessés.

“C’est simplement la course sur ovale à plaques lorsque l’on joue la victoire à la fin. Je sais qu’Elliott est un grand pilote sur speedway et il savait que nous étions ici pour gagner la course et je savais aussi ce que j’avais à faire pour essayer de le laisser derrière moi. Il est parti à l’extérieur, j’ai bloqué, il est revenu à l’intérieur et j’avais un temps de retard. Je suis content que personne ne soit blessé. Merci les murs SAFER et les ceintures de sécurité. C’était un sacré choc frontal pour moi. Sortir, pouvoir marcher et se sentir bien, signifie beaucoup pour notre sport. Je ne pense pas avoir été viré. C’est simplement la course. Les courses sur ovales à plaques sont ce qu’elles sont.”
— Joey Logano



> Sparks Energy 300 2016 – Les photos