Suite aux divers accidents du week-end dernier sur le Dover International Speedway, plusieurs pilotes ont réagi en demandant l’ajout de protection sur le mur extérieur de la ligne droite avant. Jamie McMurray, Kevin Harvick ou encore Danica Patrick ont été les premiers à monter au créneau.

Lors de la première séance d’essais du vendredi, Jamie McMurray et Tony Stewart ont tapé le mur extérieur non protégé, le samedi lors de la seconde course qualificative en NASCAR XFINITY Series c’est Justin Marks qui est allé frapper le mur extérieur. Jamie McMurray a jugé inacceptable l’absence de mur SAFER à cet endroit de la piste.

Jimmie Johnson s’est lui aussi exprimé en indiquant que certes les angles pour taper le mur étaient moindre que sur les ovales en forme de D majuscule, mais que des protections étaient nécessaires.



Steve O’Donnell, vice-président de la NASCAR en charge de la compétition s’est exprimé sur Sirius XM NASCAR Radio sur l’absence de protection dans la ligne droite avant du Dover International Speedway, mais aussi sur l’Indianapolis Motor Speedway.

“Quand vous regardez les murs SAFER ajoutés pour cette saison, l’objectif n’a jamais été de couvrir les lignes droites de Dover et d’Indianapolis. Il y a des raisons de logistique, mais aussi une réduction de la largeur de la trajectoire. Honnêtement, après ce qui est arrivé ce week-end, nous allons regarder les ajustements qui peuvent être faits et voir si nous en mesure d’installer quelque chose dans la ligne droite avant.”
— Steve O’Donnell