Les neutralisations appellent les neutralisations, voilà comment résumer le deuxième tiers de l’Indy 500 version 2016. Après Juan Pablo Montoya, il y a eu l’accident entre Townsend Bell et Sage Karam, puis  Mikhail Aleshin et Conor Daly ont également tapé le mur, eux aussi dans le virage n°1.

Si Juan Pablo Montoya a été victime du virage n°2, les deux autres accidents se sont déroulés dans le virage n°1. Au tour 115, le Russe Mikhail Aleshin a perdu le contrôle de sa monoplace dans le virage n°1 avant de taper le mur extérieur. Conor Daly, qui était quelques positions derrière le pilote de la Schimidt Peterson Motrsports a voulu éviter la monoplace en perdition, mais en freinant il a lui aussi perdu le contrôle de sa monoplace avant de taper le mur.

Les deux pilotes ont été contraints de mettre pied à terre dans cette centième édition de l’Indy 500 avant de se rendre au centre médical du circuit pour des examens.

Les leaders ont profité de cette neutralisation pour s’arrêter une fois de plus aux stands. Townsend Bell et Ryan Hunter-Reay se sont accrochés après une sortie d’emplacement délicate pour Ryan Hunter-Reay qui a envoyé son coéquipier en tête à queue. Les deux hommes ont tapé le muret intérieur des stands et ont contraints leurs mécaniciens à effectuer des réparations. Ryan Hunter-Reay a même été pénalisé d’un stop and go sous drapeau vert ce qui l’a relégué à deux tours du leader.

Lors de la relance c’est le Québécois Alex Tagliani qui occupait la place de leader.