Juan Pablo Montoya n’était clairement pas dans le rythme des meilleurs en début d’Indy 500, mais le Colombien de la Team Penske est un candidat redoutable sur les épreuves de 500 miles, si bien qu’il était difficile de l’écarter de la victoire finale. Le double vainqueur de l’Indy 500 en 2000 et 2015 s’est finalement écarté seul de la course à la victoire finale lorsqu’il a tapé le mur dans le virage n°2 dans le soixante-quatrième tour de l’épreuve.

Plus de peur que de mal pour Juan Pablo Montoya qui a perdu le contrôle de sa Dallara à moteur  Chevrolet dans le virage n°2 avant de taper le mur. Une fois la monoplace immobilisée dans la ligne droite arrière, le Colombien est rapidement sorti de son paquet, sous les acclamations de la foule, avant d’être pris en charge par l’équipe médicale comme l’exige le règlement.



Vainqueur l’an dernier des 500 miles d’Indianapolis, Juan Pablo Montoya restait englué dans le dernier tiers du peloton en ce début de course sans jamais avoir montré qu’il était capable de remonter dans le peloton. Le Colombien semblait être dans une position d’attente alors que la course n’était qu’à la toute fin de son premier tiers.

“J’ai perdu le contrôle de la monoplace, tout simplement. La monoplace semblait correcte.”
— Juan Pablo Montoya

La course est repartie au tour 75 avec un vingt-quatrième changement de leader lorsque James Hinchcliffe a pris l’avantage sur Ryan Hunter-Reay dans le premier virage.