53 tours, c’est tout ce qu’il aura été possible de faire sur le Pocono Raceway lors des Pocono Green 250, épreuve inaugurale des NASCAR XFINITY Series sur l’ovale aux trois virages de la Pennsylvanie. La faute à une pluie trop persistante qui a fini par contraindre les officiels à entériner le résultat alors que la mi-course était franchie depuis trois tours seulement.

Alors que la Joe Gibbs Racing avait fait un nouveau triplé lors des qualifications avec la pole position d’Erik Jones devant Kyle Busch et Daniel Suárez, c’est bien Kyle Larson qui a dominé la course en menant 27 des 53 tours parcourus pour s’imposer devant Erik Jones, Ty Dillon, Kyle Busch et Joey Logano pour le top-5.

“Je ne pensais pas vraiment pouvoir gagner aujourd’hui, mais cela a fonctionné et nous avons eu une bonne stratégie dans les stands qui nous a mis en position d’avoir de bonnes relances avec Elliott Sadler qui m’a poussé.”
— Kyle Larson



Juste avant l’interruption Erik Jones était revenu sur Kyle Larson, mais le pilote de la Chevrolet n°42 a pu résister à son adversaire pour aller décrocher sa première victoire de la saison, la première depuis la finale 2015 sur l’ovale d’Homestead-Miami. Kyle Larson était resté en piste au tour 35 lors de la quatrième neutralisation, ce qui lui permet de s’emparer de la tête de la course.

Lors de la relance au tour 44, Kyle Larson s’échappe et compte deux secondes d’avance sur Erik Jones avant que ce dernier ne grappille petit à petit son retard pour revenir dans le pare-choc de la Chevrolet n°42 au moment où la pluie a fait son apparition et contraint les officiels à interrompre définitivement la course. Après un arrêt de 95 minutes, la NASCAR a finalement pris la décision de ne pas relancer la course.

> Pocono Green 250 2016 – Les photos