C’est lors du deuxième restart à 48 minutes du terme, que la victoire du Wayne Taylor Racing s’est faite. En effet, alors deuxième après avoir effectué son arrêt au stand avec changement de pilote, la Corvette n°10 pilotée par Jordan a réussi lors du restart, à se faufiler entre des GTD et LMPC retardataires et à prendre par la même occasion, les devants sur la Corvette n°5 du Action Express Racing et ne plus la lâcher jusqu’au drapeau à damier. Poleman la veille, Fittipaldi n’a pu concrétiser sa première place au départ et échoue à seulement 1.7s de Jordan Taylor.

Derrière les deux hommes de tête, la course a été plus compliquée et le troisième en catégorie prototype n’est classé qu’au septième rang au général. La Mazda n°55 offre ainsi le premier podium à la marque japonaise dans le championnat mais suite à des problèmes, elle termine assez loin du duo de tête. La voiture sœur à subit le même sort et fini en quatrième position de sa catégorie et neuvième au général. La Ligier du Michael Shank Racing termine elle cinquième en prototype et vingt-deuxième au général suite à des problèmes de suspension. La Corvette n°90 du VisitFlordia.com et la n°31 du Action Express Racing n’auront pas été à la fête après que Marc Goossens ait perdu le contrôle de sa DP et heurté la n°31, suite à un détachement de son aileron arrière, consécutif à une touchette avec une barrière de pneus.

Si peu de prototypes ont fini aux avants-postes, cela signifie qu’une autre catégorie en a profité et il s’agit des LMPC. Suite aux déboires des LMP2 et DP, quatre Oreca FLM terminent derrière les deux voitures de tête. Sur la troisième marche du podium au général et sur la première de la catégorie, on retrouve donc la n°8 du Starworks Motorsports devant la n°54 du CORE Autosport. La victoire semblait revenir à Colin Braun mais à quelques minutes du terme, ce dernier à malheureusement fait un tête à queue laissant la victoire à Van Der Zande sur la n°8. A la troisième place, on retrouve la Oreca n°52 du PR1/Mathiasen Motorsports avec à son volant Robert Alon et Tom Kimber-Smith.

Du côté des GTD, ce n’est pas l’une des toutes dernières GT3 qui l’a emporté mais bien la fiable et robuste Viper GT3-R du Riley Motorsports. Après être partis 6ème et remonté jusqu’à la première place, Ben Keating donna le volant à Jeroen Bleekemolen et ce dernier, reprendra la première place à 35 minutes du drapeau à damier à la faveur des arrêts aux stands, pour ne plus la lâcher jusqu’à la fin.

Derrière l’américaine, La Porsche n°73 du Park Place Motorsports et la Ferrari n°63 du Scuderia Corsa auront mis beaucoup de pression mais l’ordre ne changera finalement pas et le Riley Motorsport signe sa première victoire de la saison. La première Audi est celle du Stevenson Motorsports en cinquième position, la première Lamborghini est celle du Change Racing juste derrière la R8 LMS alors que la seule BMW se classe neuvième.

Résultats de l’épreuve de Detroit

Le prochain rendez-vous est les 6H du Glen, troisième manche du North American Endurance Championship, qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet.