Joey Logano s’impose au Michigan

En 2015 Joey Logano avait validé son ticket pour les playoffs dès la première du championnat en remportant les DAYTONA 500. Il avait ensuite remporté cinq autres courses dont les trois du deuxième tour des playoffs. Cette année la machine a mis plus de temps à se lancer, mais le pilote de la Team Penske a enfin trouvé le chemin de la Victory Lane grâce à son succès obtenu sur le Michigan International Speedway lors des FireKeepers Casino 400, quinzième levée du championnat 2016.

Celui qui pilote la Ford Fusion n°22 a mené 138 des 200 tours de l’épreuve pour s’adjuger son second succès en carrière sur ce tracé, son quinzième dans la catégorie reine. Surtout il apporte la centième victoire à un moteur Roush-Yates Engines en NASCAR Sprint Cup Series.

“Les gars ont fait du bon boulot. Nous avions une superbe voiture. C’est le terrain de jeu de tout le monde ici, notamment de Roger Penske. Cette équipe était à la porte d’une victoire depuis le début de la saison, certes il y avait eu le succès à la All-Star, mais là c’est pour le championnat.”
— Joey Logano



Le rookie Chase Elliott termine en deuxième position après avoir mené en fin de course, mais de son propre aveu à l’issue de la course, une très mauvaise relance lui a coûté la victoire sur une piste où son père s’est imposé à sept reprises dans l’élite de la NASCAR. Kyle Larson termine troisième, suivi de Brad Keselowski et Kevin Harvick pour le top-5.

Carl Edwards, Tony Stewart, Austin Dillon, Jamie McMurray et le vainqueur de Pocono, Kurt Busch, complètent le top-10 d’une course ralentie à neuf reprises, le plus souvent pour accident.

Si le début de course a été des plus fluides avec une seule neutralisation en 50 tours, les problèmes se sont ensuite enchaînés avec pour commencer la casse du moteur de Kyle Busch qui termine dernier, enregistrant du même coup un quatrième résultat de suite hors du top-10. Le pilote de la Joe Gibbs Racing dégringole de quatre places au classement général pour se retrouver en neuvième position à plus de cent points du leader, mais fort de ses trois succès en ce début d’année, sa qualification pour les playoffs ne devrait être qu’une formalité à l’issue de la saison régulière, puisque le règlement stipule qu’un pilote doit être au départ de toutes les courses et être classé dans le top-30 du classement général des pilotes à l’issue de la vingt-sixième course de la saison, sans cela, il faut un passe-droit des officiels.

La course a également été des plus compliquées pour Dale Earnhardt Jr., qui a dû renoncer quelques tours seulement après Kyle Busch à la suite d’un contact avec le mur après un accident avec Chris Buescher et A Allmendinger.

Un problème de pneumatique à l’arrière gauche au tour 188 a également coûté très cher à Denny Hamlin, qui a tapé le mur intérieur et provoqué la dernière neutralisation de la course. Le pilote de la Toyota Camry n°11 a ainsi enregistré le second abandon de la journée pour la Joe Gibbs Racing.

Onze, c’est le nombre de courses qu’il reste à disputer d’ici la fin de la saison régulière toujours dominée par Kevin Harvick qui compte trente points d’avance sur son coéquipier Kurt Busch.

> FireKeepers Casino 400 2016 – Les photos