Ce jour à Tours, c’est encore NASCAR ! Alors que les pilotes de Sprint Cup se rendent pour la première fois de la saison sur une piste routière, les pilotes de la NASCAR Whelen Euro Series se rendent eux sur un ovale !

Aujourd’hui, les pilotes ELITE 2 ont pris la piste les premiers, ce matin dès 10h00. Stienes Longin, parti depuis la pole a réalisé une course solide pour aller s’imposer en ayant mené l’ensemble des 79 tours couverts, au lieu de 75 initialement prévus. La course s’est terminée sous régime de green-white-checkered suite à une neutralisation à 5 tours de l’arrivée.

Derrière, la bataille entre Thomas Ferrando et Riccardo Geltrude a été arbitrée par les différentes relances, au nombre de cinq ce matin. Ce dernier, à l’extérieur sur le dernier restart a perdu gros en termine 7ème. L’avantage de la ligne intérieure sur les restarts a payé pour Hugo Bec, qui réalise son premier podium en NASCAR, le pilote français a parfaitement réussi ses deux dernière relances pour aller signer un podium promis à d’autres.

Guillaume Deflandre, Gabriele Gardel, Salvador Tineo Arroyo, Riccardo Geltrude, Paul Guiod, Renzo Calcinati et Willy Gruber complètent le top-5.

A l’issue des deux manches de Tours, Stienes Longin conserve la tête du classement, avec six victoires sur les huit possibles cette saison.

En ELITE 1, Frédéric Gabillon a été ultra-dominateur, au point de ne pas être inquiété sur les relances. Une nouvelle fois, la course s’est terminée sous GWC, avec 83 tours couverts. Alors que la victoire se dessinait de plus en plus pour Gabillon, une relance à moins de 10 tours de l’arrivée a vu Riccardo Geltrude accrocher le pare-choc arrière du pilote RDV Compéttion. Frédéric, sous la menace d’un drapeau noir, mettra deux tours à s’en débarrasser celui-ci étant retenu par un cable.

Thomas Ferrando termine son WE avec un quatrième podium en quatre courses à Tours, une belle réussite ! Il a surtout été le seul, ce WE, à conserver sa seconde position en partant de la ligne extérieure sur un restart. Il nous annonçait ce matin avoir trouvé une astuce de pilotage, peut-être l’a dit mise à exécution.

Le podium est complété par un solide Nicolo Rocca, qui a su profiter des faits de courses pour aller s’installer sur le podium des MICHELIN 75. Le top-10 est complété par Alon Day, Anthony Kumpen, Wilfried Boucenna, Bert Longin, Freddy Nordstrom, Riccardo Geltrude et Ulysse Delsaux.

Pour reprendre une formule de l’un de nos compère d’AB Moteurs, il y a Earnhardt à Talladega, Gordon à Indianapolis et maintenant Gabillon à Tours ! Gabillon, avec ses trois victoires, s’empare du commandement en ELITE 1, à la veille des playoffs qui débuteront sur l’Adria Raceway les 17 et 18 septembre prochains.