Ce vendredi soir lors des Subway Firecracker 250 sur le Daytona International Speedway, Aric Almirola étaient quelques centimètres devant Justin Allgaier lorsque les officiels de la NASCAR ont sorti le huitième et dernier drapeau jaune de la journée pour un accident dans la ligne droite arrière impliquant notamment le poleman de la course, David Ragan.

S’il s’agit de la seconde victoire d’Aric Almirola en NASCAR XFINITY Series, c’est la première fois qu’il termine sur la Victory Lane. En effet, en 2007 il avait pris le départ de la course du Milwaukee avant d’être remplacé par Denny Hamlin qui avait coupé la ligne d’arrivée en premier. Si Aric Almirola est crédité de cette victoire, car il a pris le départ de la course, il ne s’est jamais considéré comme le vainqueur de la course.

C’est aussi la seconde victoire d’Aric Almirola sur le Daytona International Speedway, puisqu’il s’y était imposé il y a deux saisons en NASCAR Sprint Cup Series pour sa première victoire dans la catégorie reine.



“Je suis heureux d’être de retour sur la Victory Lane à Daytona. C’est un endroit spécial pour moi. J’y ai gagné ma première victoire en Sprint Cup ici il y a deux ans et pour moi c’est ma première victoire en NASCAR XFINITY Series. Je sais que j’ai une victoire, mais pour moi il y a un astérisque. Je déteste le fait d’avoir du crédit pour cette victoire. Quand ils m’appellent le vainqueur, je n’en retire aucun crédit. Dave Rogers a le trophée. Ils ont essayé de me le donner, mais je n’en voulais pas. Je ne pensais pas que je méritais la victoire, car je n’étais pas dans la voiture lorsque la course s’est terminée.”
— Aric Almirola

Derrière Aric Almirola et Justin Allgaier, Ryan Sieg prend la troisième place, égalant son meilleur résultat établi lors de cette même course il y a deux ans. Leader pendant 46 des 102 tours, Joey Logano s’est fait éjecter de la tête à une vingtaine de tours de la fin. Le pilote de la Team Penske a réussi à remonter en quatrième position, devant Brendan Gaughan cinquième.

Remplaçant de Matt Tifft cette semaine, David Ragan était leader de la course lors de la dernière relance, mais il a perdu son partenaire de draft. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a bloqué la ligne extérieure, mais a terminé vingt-et-unième au volant d’une Toyota Camry complètement détruite.

Leader du championnat, Daniel Suárez a lui aussi été victime d’un accident au tour 49. Il a terminé sa course dans le muret intérieur de la ligne droite arrière. Malgré sa trente-deuxième place, il conserve six points d’avance sur Elliott Sadler, dix-huitième.

> Subway Firecracker 250 2016 – Les photos