Brad Keselowski l’a bien compris, pour éviter les accidents à Daytona, il faut rouler devant. C’est ce qu’il a fait ce samedi soir à l’occasion des Coke Zero 400, dix-septième épreuve du championnat 2016 en NASCAR Sprint Cup Series. Le pilote de la Team Penske a mené 115 des 161 tours pour aller chercher sa première victoire sur le Daytona International Speedway, la vingtième de sa carrière, mais aussi et surtout la centième de la Team Penske dans la division reine de la NASCAR.

La course est allée au-delà des 160 tours prévus et s’est terminée sous le régime de l’Overtime. Lors de cette dernière relance, les deux pilotes de la Team Penske, Brad Keselowski et Joey Logano, ont travaillé ensemble, alors que Kyle Busch et Trevor Bayne n’ont pas su s’allier pour aller concurrencer leurs rivaux.

“Joey Logano a une part importante (dans la victoire). Nous avions deux bonnes voitures ici et la Team Penske a travaillé ensemble. Joey a déjà gagné ici et il est vraiment pro, notamment sur cette relance. Il m’a donné le push dont j’avais besoin et nous sommes ici à Daytona sur la Victory Lane. Je m’en fiche que ce ne soit pas le 500. C’est Daytona. C’est énorme. J’adore cet endroit et être sur la Victory Lane avec cette Ford.”
— Brad Keselowski



Si la tête de la course a changé à 27 reprises entre treize pilotes différents, c’est bien Brad Keselowski qui s’est montré le plus dominateur tout au long de la course en étant capable de bloquer tant la ligne intérieure, que la ligne extérieure.

Brad Keselowski a définitivement pris la tête de la course au tour 145 en faisant l’intérieur à Kyle Busch. Les neutralisations qui ont suivi n’ont pas altéré la domination du pilote de la Ford Fusion n°2. Une première neutralisation a d’abord éliminé Tony Stewart de la course à la victoire et ce alors que le vainqueur de Sonoma était dans le top-10, malgré sa vingt-sixième place à l’arrivée il intègre le top-30 du classement général. La neutralisation suivante fut le coup de grâce pour Carl Edwards, parti de la deuxième place et finalement classé vingt-cinquième.

Kyle Busch qui a cherché par tous les moyens à trouver l’ouverture sur le champion 2012 de la discipline, n’a pu qu’admirer la tenue de route de la Ford n°2.

Hormis le drapeau jaune de compétition au tour 20 afin de vérifier l’état des pneumatiques suite aux différentes averses qui se sont abattues sur le Daytona International Speedway entre les qualifications et la course, la première moitié de course n’a pas connu d’autre neutralisation. Il a fallu attendre le tour 90 pour voir la voiture de sécurité en piste lorsque Jamie McMurra a perdu le contrôle de sa Chevrolet SS n°1 dans le virage n°1, ce qui a causé un accident de grande envergure impliquant également Kyle Larson, Jimie Johnson, Paul Menard, Kevin Harvick, Chase Elliott, Martin Truex Jr., Matt Kenseth ou encore Danica Patrick, pour ne citer que quelques noms sur les vingt-deux impliqués.

> Coke Zero 400 2016 – Les photos