Trois pilotes de la Team Penske pourraient bien se jouer le titre de champion IndyCar 2016. Outre Simon Pagenaud, leader depuis la deuxième épreuve, Will Power est revenu dans la course au titre avec une victoire dans les rues de Toronto. Deuxième à moins de cinquante points du Français, il devance un troisième pilote de la Team Penske, le Brésilien Hélio Castroneves, deuxième dans la citée canadienne.

Vainqueur avec 1,5275 seconde d’avance sur son coéquipier, Will Power signe son vingt-huitième succès en IndyCar, ce qui en fait le treizième plus gros total de l’histoire.

“L’équipe a fait du bon travail. On doit simplement continuer de grignoter et voir si nous avons une chance.”
— Will Power



Parti de la pole position, Scott Dixon a mené la première partie de course, alors que le tenant du titre de cette épreuve et vainqueur de l’Iowa Speedway, Josef Newgarden a perdu toute chance de bon résultat dès les premiers tours de roues suite à un accrochage avec Juan Pablo Montoya qui tentait de le dépasser. Le pilote de la Ed Carpenter Racing a terminé sa course en dernière position après avoir tapé le mur du virage n°5 au tour 58. Examiné au centre médical du circuit, il le sera encore ce lundi avant d’être déclaré apte à reprendre le volant.

Neutralisée au tour 82 suite à un accident de Jack Hawksworth, imité quelques secondes plus tard par Juan Pablo Montoya, la course a pu repartir pour un dernier tour sous drapeau vert. Si les écarts se sont resserrés, les positions pour la victoire n’ont pas changé dans le dernier tour de l’épreuve. Local de l’étape, James Hinchcliffe prend la troisième place devant Tony Kanaan et Takuma Sato.

Mikhail Aleshin, Sébastien Bourdais, Scott Dixon, Simon Pagenaud et Marco Andretti intègrent le top-10 de cette douzième course de la saison. La série va désormais faire une pause d’une semaine avant l’épreuve de Mid-Ohio, piste qui, traditionnellement, réussit à Scott Dixon.

> Honda Indy Toronto 2016 – Les photos