Kyle Busch continue d’établir de nouveaux records en NASCAR. Sur l’Indianapolis Motor Speedway il a battu le record de tours menés avec 149 sur les 170 parcourus. Il devient également le premier pilote à faire le sweep des deux courses nationales de la NASCAR à Indianapolis après être parti à chaque fois de la pole position. Kyle Busch a coupé la ligne d’arrivée avec 2,126 secondes d’avance sur son coéquipier Matt Kenseth.

Alors que Kyle Busch célébrait sa victoire sous une forte chaleur et un bitume à près de 55 °C, Jeff Gordon et Tony Stewart paradaient ensemble pour saluer le public afin de célébrer ce qui est leur dernier Brickyard. Malgré une pénalité pour excès de vitesse en début de course, Tony Stewart est remonté en onzième position sous le drapeau à damier, deux places devant Jeff Gordon qui remplace Dale Earnhardt Jr.

“Cette Toyota était incroyable aujourd’hui. J’étais devant et personne, pas même mes coéquipiers pouvaient me défier. Nous étions sur des rails. Adam Stevens et tous ces gars sont phénoménaux et je suis fier d’eux.”
— Kyle Busch



Kyle Busch gérait son avance au tour 150 lorsque la NASCAR a sorti le drapeau jaune pour cause de débris dans le virage n°2. Kyle Busch est resté en piste avec des pneumatiques usés comme cinq autres de ses adversaires. Peu après la relance, son coéquipier Carl Edwards était à l’origine d’un accident qui a nécessité un drapeau rouge de plus de sept minutes pour nettoyer la piste.

Lors de l’ultime relance au tour 169, Kyle Buch s’est débarrassé de Joey Logano et Matt Kenseth pour aller chercher la victoire.

Malgré une pénalité pour excès de vitesse, Jimmie Johnson termine troisième, devant Denny Hamlin, lui aussi pénalisé pour la même raison. Kyle Larson termine cinquième.

Au classement général Kevin Harvick continue de mener les débats avec 24 points d’avance sur Brad Keselowski.

> Crown Royal 400 2016 – Les photos