La bonne affaire de Will Power à Pocono

Ce lundi sur le Pocono Raceway l’Australien de la Team Penske, Will Power, a clairement fait la très bonne opération au championnat en revenant à vingt unités du leader, son coéquipier Simon Pagenaud, après un accident de ce dernier qui est finalement classé dix-huitième. Après avoir manqué l’ouverture de la saison, Will Power a réussi à se replacer au championnat grâce à quatre victoires, toutes obtenues lors des six dernières épreuves disputées.

Sur le Pocono Raceway Will Power s’impose devant Mikhail Aleshin, Ryan Hunter-Reay, Josef Newgarden et le Français Sébastien Bourdais pour le top-5.

“C’était si difficile de suivre dans le trafic, car nous avons débuté avec très peu d’appui. Nous n’avons cessé dans ajouter et d’ajuster la monoplace et c’était incroyable à la fin. C’est un très bon retour, je suis heureux de gagner ici. J’adore gagner 500 miles. C’est l’un des ovales les plus difficiles. Je suis très heureux pour notre équipe.”
— Will Power



Avec cette victoire, Will Power efface 38 points de retard et n’accuse plus que vingt unités de moins que Simon Pagenaud au championnat. Le Français compte 497 points contre 477 à son coéquipier. Troisième, Josef Newgarden est relégué à cent points et va encore perdre du terrain en fin de semaine au Texas, puisqu’il a déjà abandonné à la suite de son accident survenu lors des premiers tours de la course disputée en juin.

Parti de la pole position, le Russe Mikhail Aleshin égale son meilleur résultat en carrière avec une deuxième place qu’il avait déjà signé lors de la seconde course de Houston en 2014, après avoir mené 87 tours, un record en carrière, alors qu’il n’en avait mené que 37 depuis ses débuts en IndyCar avant cette course.

La course a été marquée par trois accidents, le premier dès le premier tour avec Takuma Sato qui n’a pas été blessé. Au tour 64 dans les stands Alexander Rossi s’est envolé sur la monoplace de Charlie Kimball avant de retomber sur celle du Brésilien Hélio Castroneves. Fort heureusement l’image est plus spectaculaire que dramatique. Si Charlie Kimball a pu rallier l’arrivée, ce n’est pas le cas de des deux autres pilotes impliqués qui ont dû abandonner. Aucun d’eux n’a été blessé dans cet incident.

Le dernier accident est à mettre à l’actif de Simon Pagenaud au tour 158 dans le virage n°1. Un accident lourd de conséquence pour le Français de la Team Penske qui voit fondre près des deux-tiers de son avance au championnat sur son plus proche poursuivant Will Power.

> ABC Supply 500 2016 – Les photos