Martin Truex Jr. remet en cause le fonctionnement de l’inspection laser

Sur le Chicagoland Speedway, la voiture de Martin Truex Jr., comme celle de Jimmie Johnson, a échoué à l’inspection laser qui a suivi la course. Pour la seconde fois en autant de semaines la Toyota Camry n°78 n’a pas satisfait l’inspection laser à l’issue de la course. C’est aussi la seconde fois cette saison, après Matt Kenseth au New Hampshire au mois de juillet, que le vainqueur de la course a une voiture non conforme à l’inspection laser qui suit.

Le pilote de la Furniture Row Racing a indiqué que la valeur mesurée était pour un centième de degré hors des tolérances. Il n’en fallait pas plus pour remettre en question le système de contrôle mis en place par la NASCAR avant chaque séance qualificative, mais aussi avant chaque course.

“C’est dingue la façon dont cela fonctionne. Nous pourrions probablement y aller quatre fois et avoir quatre lectures différentes. C’est quelque peu frustrant, surtout de notre point de vue.”
— Martin Truex Jr.



La semaine dernière après Richmond Martin Truex Jr. et son équipe avaient écopé de dix points de pénalité tant au classement pilotes qu’à celui des propriétaires, mais cette action n’avait eu aucune incidence sur les playoffs, puisque les points étaient ôtés sur ceux acquis lors de la saison régulière.

Avant l’épreuve disputée sur le Chicagoland Speedway la NASCAR a clarifié son règlement en indiquant que si une voiture gagnante était contrôlée en infraction elle pouvait se voir retirer le bénéfice de sa victoire, à savoir une qualification pour le tour suivant. Cependant, l’échec du contrôle laser n’est pas jugé par la NASCAR comme étant quelque chose remettant en cause la qualification pour le prochain tour du pilote de la Toyota n°78.

De même en cas de perte de points, quinze, puisqu’il en avait perdu dix à Richmond, l’impact serait minimum puisque le bénéfice de la victoire est conservé et les points réajustés à 3000 avant la quatrième course.

> Teenage Mutant Ninja Turtles 400 2016 – Les photos