Le Michael Shank Racing remporte Petit Le Mans

Le 250ème départ du Michael Shank Racing aura été le bon avec leur LMP2. Après avoir rondement mené les 10 heures de courses, Olivier Pla est passé sous le drapeau à damiers en tête et offre à Ozz Negri et John Pew un succès majeur. La Ligier n°60 aura été parfaite durant tout le week-end puisqu’ après avoir dominé trois des quatre séances d’essais libres puis les qualifications, le trio du MSR aura mené 230 des 412 tours et aura toujours été aux avants-postes. Onroak fait même coup double puisque la LMP2 française n°2 du Tequila Patron ESM termine à la deuxième place à 3.524s des vainqueurs.

Promis à une belle troisième place, la Mazda n°70 a vu son moteur partir en feu à seulement 15 minutes de la fin. Les hommes de speedsource méritaient beaucoup mieux que cette fin malheureuse. En troisième position on retrouve donc la première DP avec celle de la famille Taylor associé à Angelelli . La quatrième place est occupée par la Corvette n°31 piloté par Simon Pagenaud, Dane Cameron et Eric Curran. Ces deux derniers s’offrent d’ailleurs la couronne des champions pilotes 2016. En cinquième position, on retrouve la voiture sœur, la n°5 de Joao Barbosa, Christian Fittipaldi et Felipe Albuquerque, ce qui permet au Action Express Racing de remporter le championnat équipe. La Corvette du VisitFlorida Racing, la Deltawing et la Mazda n°55 ont abandonné plus tôt dans la course.

En LMPC, le PR1/Mathiasen Motorsports a confirmé sa pole de la veille et remporte l’épreuve grâce à Tom Kimber-Smith, Robert Alon et Jose Gutierrez. Le Performance Tech Motorsport monte sur la deuxième marche du podium. Ces deux autos sont les seules des LMPC a être classées devant les GT. Le JDC-Miller Motorsports complète le podium. Le championnat aura été très serré puisque c’est Van Der Zande et Alex Powpow qui sont titrés grâce à une victoire de plus que Kimber-Smith et Alon.

Le Risi Competizione tient enfin sa victoire en GTLM après 2 ans d’attente. Giancarlo Fisichella, Toni Vilander et James Calado auront fourni une copie parfaite durant ces 10 heures et ont toujours été dans les positions de tête. La Ferrari tient sa petite revanche du Mans puisqu’on retrouve une Ford GT du Chip Ganassi Racing en deuxième position. Joey Hand, Dirk Mueller et Sebastien Bourdais auront tout donné mais leur arrêt à 30 minutes de la fin n’aura permis de l’emporter.

La troisième place finale est occupée par la Corvette n°4 de Oliver Gavin, Tommy Milner et Marcel Fassler devant la n°3 d’Antonio Garcia, Jan Magnussen et Mike Rockenfeller. Suite à ce podium, Gavin et Milner s’offrent le titre pilote 2016 pour 17 points d’avance sur Ryan Briscoe et Richard Westbrook. Les BMW et les Porsche terminent plus loin suite à plusieurs accrochages.

Le Riley Motorsport dit au revoir à la Viper GT3-R par la meilleure des façons. Joreon Bleekemolen, Ben Keating et Marc Miller remporte le Petit Le Mans après être partis de la pole et avoir été aux avants-postes pendant une bonne partie de la course. Un temps deuxième, la Viper a finalement été déclarée vainqueur suite au déclassement de l’Audi R8 du Magnus Racing. Le temps de conduite de John Potter, un des pilotes silver de l’auto, a été insuffisant et l’IMSA a déclassé l’auto dès son passage sous le drapeau à damiers.

La Porsche n°73 du Park Place Motorsport hérite donc de la deuxième place devant la Ferrari n°63 du Scuderia Corsa. Christina Nielsen et Alessendro Balzan sont par ailleurs titrés et Nielsen rentre dans l’histoire pour être la première femme championne en championnat IMSA depuis 2009 et Melanie Snow. Le Turner Motorsport termine quatrième avec sa BMW n°97. L’équipe aurait pu placer sa n°97 troisième et sa n°96 quatrième mais Jens Klingmann alors au volant de la 96 est partis au contact avec la voiture sœur en voulant la dépasser. Résultat, abandon de la 96 et perte de la troisième place de la 97 à 30 minutes de la fin. La première Lamborghini, celle du Paul Miller Racing termine cinquième et la première Audi est sixième avec le Stevenson Motorsports.

Classement Petit Le Mans 2016

Cette épreuve marquait la fin des DP et LMP2 actuelles et l’on retrouvera les équipes la saison prochaine avec les toutes nouvelles LMP2 et DPi.