Le récital de Martin Truex Jr. à Dover

En 2007 Martin Truex Jr. signait sur le Dover International Speedway sa toute première victoire en NASCAR Sprint Cup Serie, ce dimanche il y signe sa quatrième victoire de la saison à l’occasion des Citizen Soldier 400. Copie parfaite donc pour le natif de Mayetta dans le New Jersey. Déjà vainqueur de l’ouverture des playoffs sur le Chicagoland Speedway, le pilote de la Furniture Row Racing était donc assuré d’être au deuxième tour des playoffs et courait pour la victoire et non pour la qualification comme nombre de ses adversaires.

Alors que Jimmie Johnson semblait reprendre le dessus dans la seconde moitié de la course, le pilote de la Toyota Camry n°78 a profité de la pénalité de son rival de la Hendrick Motorsports, pour des mécaniciens arrivés trop tôt sur l’emplacement, pour prendre les commandes ne plus les lâcher jusqu’à la fin à l’exception de quelques tours pendant le dernier arrêt de la course sous drapeau vert dans les trente derniers tours.

“Nous ne sommes pas là pour rigoler. C’est le meilleur groupe de gars que vous pourriez avoir et c’est incroyable de piloter leurs voitures et faire ce que nous sommes capables de faire. Je suis simplement en extase.”
— Martin Truex Jr.



Sous le drapeau à damier Martin Truex Jr. s’impose avec 7,527 secondes d’avance sur Kyle Busch. Le rookie Chase Elliott prend la troisième place devant Brad Keselowski et Matt Kenseth. Viennent ensuite quatre autres chasers, Joey Logano, Jimmie Johnson, Austin Dillon et Denny Hamlin. Jeff Gordon termine en dixième position et signe son premier top-10 depuis son retour à la compétition au milieu de l’été en remplacement de Dale Earnhardt Jr. convalescent.

Neutralisée quatre fois dans sa première moitié la course de Dover n’a pas été interrompue lors des 202 dernières boucles, ce qui fait que les réglages pour les longs runs se sont avérés primordiaux. Dans ces conditions Jimmie Johnson, puis Martin Truex Jr. se sont avérés être les plus forts, mais l’erreur dans les stands a coûté très cher au pilote de la Hendrick Motorsports qui termine finalement septième et premier pilote à un tour.

La course sur le Monster Mile s’est avérée compliquée pour plusieurs des prétendants au titre, à commencer par Kyle Larson qui a perdu de la puissance moteur, reçu une pénalité dans les stands et frappé le mur. C’en était trop pour espérer conserver ses chances de qualifications pour le deuxième tour du Chase. Jamie McMurray a cassé son moteur pour le plus grand désarrois de Chip Ganassi et son écurie, puisque la Chip Ganassi Racing voit ses deux pilotes être éliminés à l’issue du premier tour des playoffs.

Enfin Kevin Harvick a connu une casse de la barre antiroulis, ce qui l’a immobilisé plusieurs tours dans les garages. Il termine trente-septième à près de cinquante tours du vainqueur, mais sa victoire acquise la semaine dernière à Loudon lui assurait sa qualification pour le deuxième tour des playoffs et ce quelque soit son résultat sur l’ovale du Delaware.

Les quatre éliminés de la course au titre à l’issue de ce premier tour des playoffs se nomment Tony Stewart, Kyle Larson, Jamie McMurray et Chris Buescher. Les douze autres pilotes sont remis à égalité avec 3 000 points chacun.

> Citizen Soldier 400 2016 – Les photos