Près de quatre ans après sa dernière victoire, c’était sur l’Indianapolis Motor Speedway dans le courant de l’été 2013, Ryan Newman a renoué avec la Victory Lane à l’occasion des Camping World 500 disputés sur le Phoenix International Raceway. Le pilote de la Richard Childress Racing a résisté à Kyle Larson dans un final disputé sur deux tours à la suite d’une dernière neutralisation causée par Joey Logano.

Kyle Busch était l’homme à battre lors du dernier segment, il a été battu par Ryan Newman qui a parfaitement exécuté la stratégie de son chef d’équipe Luke Lambert qui lui a intimé l’ordre de rester en piste lors de l’ultime neutralisation. Résultat, le natif de l’Indiana met fin à 127 courses sans victoire, alors que la Richard Childress Racing s’impose pour la première fois depuis Phoenix en novembre 2013 et Kevin Harvick.

“Cette victoire est celle de Luke Lambert. Je voulais deux pneumatiques, il m’a dit de rester en piste et cela a payé.”
— Ryan Newman



Kyle Larson s’est abonné à la place de dauphin cette année, puisqu’il s’agit de sa troisième course terminée en deuxième position après Atlanta et Las Vegas. Dans l’Arizona, le pilote de la Chip Ganassi Racing a terminé en deuxième position lors de chacun des trois segments de la course.


>>> Caming World 500 : Séance 1Séance 2Séance 3Grille de départ | Segment 1 | Segment 2RésultatClassement des pilotes | Photos


Lorsque Joey Logano a tapé le mur à moins de sept tours de l’arrivée, les leaders sont entrés dans les stands pour chausser un train de pneumatiques éxtérieurs neufs. Ryan Newman, Ricky Stenhouse Jr. et Martin Truex Jr. ont fait le choix de rester en piste, alors que Kyle Larson prenait l’avantage sur Kyle Bush parmi les pilotes étant passés par la voie des stands.

Lors de la relance, la ligne intérieure, emmenée par Ricky Stenhouse Jr. et Martin Truex Jr. n’a pas bondi aussi rapidement que l’extérieure. Kyle Larson a tenté de porter une attaque sur le futur vainqueur de la course, mais un contact avec Ricky Stenhouse Jr. l’a déstabilisé et lui a fait perdre toute chance de porter une autre attaque.

Au final, Ryan Newman s’impose devant Kye Larson, Kyle Busch, Ricky Stenhouse Jr. et Brad Keselowski pour le top-5, alors que Kevin Harvick, les rookies Daniel Suárez et Erik Jones, ainsi que Jimmie Johnson et Denny Hamlin complètent le top-10 de cette quatrième levée de la saison.

Malgré sa deuxième place, Kyle Larson s’empare de la tête du classement général avec 184 points, six de mieux que Brad Keselowski.C’est la première fois que le pilote de la Chip Ganassi Racing occupe la tête du classement général. En ce qui concerne l’écurie il fallait remonter aux DAYTONA 500 2010 et la victoire de Jamie McMurray pour trouver trace d’un pilote de la Chip Ganassi Racing en tête du classement général.

Auteur de la pole position, Joey Logano a remporté le premier segment de la course en menant tous les tours sauf un avant de passer les commandes de la course à Chase Elliott pour le deuxième segment.

À la fin du deuxième tiers de la course, un accident de Matt Kenseth va complètement redistribuer les cartes, puisqu’à la sortie des stands ce n’est plus Chase Elliott en tête, mais Kyle Busch. Dès lors le pilote de la Joe Gibbs Racing va dominer la course, jusqu’à la crevaison de Joey Logano…

> Camping World 500 2017 – Les photos