Vainqueur de l’épreuve d’Atlanta, Brad Keselowski a récidivé lors de la course de Martinsville lors des STP 500 devenant ainsi le premier pilote à remporter deux courses cette saison, mais aussi le premier pilote Ford victorieux sur le Martinsville Speedway depuis plus d’une décennie et la victoire d’un certain Kurt Busch au printemps 2002.

Brad Keselowski a dû se défaire de Kyle Busch, dominateur tout au long de la course, pour aller chercher la première victoire de la Team Penske à Martinsville depuis Rusty Wallace il y a treize ans. Dans les cinquante derniers tours de la course, Kyle Busch et Brad Keselowski se sont échangés la tête de la course à plusieurs reprises, mais le pilote de la Joe Gibbs Racing n’a pu lutter face à son rival en fin de segment.

“Martinsville est une piste pour les champions. C’est un honneur pour moi de gagner ici, sur une piste qui a 70 ans. Maintenant nous allons ramener cette horloge à la maison. La Team Penske a préparé de superbes voitures pour Martinsville ces trois ou quatre dernières années. C’est une journée incroyable.”
— Brad Keselowski



Sous le drapeau à damier Brad Keselowski devance Kyle Busch, Chase Elliott, Joey Logano et Austin Dillon pour le top-5. AJ Allmendinger, Clint Bowyer, Ryan Newman, Matt Kenseth et Ricky Stenhouse Jr. pour le top-10.


>>> STP 500 : Séance 1Séance 2Séance 3Grille de départ | Segment 1 | Segment 2RésultatClassement des pilotes | Photos


Très hachée dans son premier segment, la course s’est calmée lors du deuxième segment, avant un enchaînement de neutralisations dans la troisième et dernière partie, pour un total de quatorze interventions de la voiture de sécurité, une de plus que sur l’ensemble des deux courses disputées sur le Martinsville Speedway la saison dernière en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Les deux premiers segments de la sixième course du championnat 2017 de la première division de la NASCAR se sont terminés avec des bagarres à tous les échelons pour l’attribution des points de bonus au championnat. Ainsi, Jimmie Johnson s’est trouvé chahuté par Kyle Larson, Chase Elliott et Ryan Blaney dans les derniers instants du premier segment, alors que Kyle Busch a perdu la victoire au profit de Chase Elliott dans le deuxième segment à la suite d’une vengeance de Ricky Stenhouse Jr. dans le dernier virage, le pilote de la Roush Fenway Racing ne voulant pas se retrouver à un tour.

Tout d’abord écarté de la lutte pour les premières places Joey Logano et Brad Keselowski ont pu revenir dans la lutte pour la victoire, malgré une pénalité dans les stands pour les deux pilotes de la Team Penske, mais aussi une crevaison sous drapeau vert qui a contraint Joey Logano a passer par la voie des stands, ce qui le relégua à deux tours.

En fin de course ce sont tour à tour Kurt Busch, Denny Hamlin et Dale Earnhardt Jr. qui ont été éliminés suite à différents accidents.

Au classement général Kyle Larson conserve les commandes, mais avec sa dix-septième place à l’arrivée, son plus mauvais résultat cette saison, il voit revenir Chase Elliott à quatre longueurs. Relégués à plus de trente points en trois et quatrièmes positions, Martin truex Jr. et Brad Keselowski sont les deux pilotes ayant acquis le plus de points de bonus en vue des playoffs avec neuf et dix points respectivement glanés depuis l’ouverture du championnat.

> STP 500 2017 – Les photos