L’appel de Brad Keselowski entendu le 12 avril

À l’issue de la course de Pheonix du mois dernier des infractions ont été constatées par les officiels sur la Ford Fusion n°2 de Brad Keselowski. La sanction ne s’est pas faite attendre et la Team Penske a choisi de faire appel. Trois personnes de la National Stock Car Racing Commission jugeront cette affaire mercredi prochain.

La première décision de la NASCAR fut de retirer 35 points, tant au classement des pilotes qu’à celui des propriétaires, alors que le chef d’équipe, Paul Wolfe, a reçu une suspension de trois courses. Les sanctions faisaient suite à un échec au tant au niveau du poids que de la hauteur de la voiture.



Si Paul Wolfe a purgé une de ses trois courses de suspension à l’occasion de l’épreuve de Fontana, la Team Penske a tout de même choisi de faire appel après avoir mûri sa décision. En conséquence, Paul Wolfe a pu retrouver sa place de chef d’équipe lors de l’épreuve de Martinsville remportée par… Brad Keselowski.

L’appel n’étant toujours effectif, Paul Wolfe sera de nouveau présent cette semaine en tant que chef d’équipe de Brad Keselowski à l’occasion de l’épreuve disputée sur le Texas Motor Speedway.