Pour la première fois de la saison une voiture de la Hendrick Motorsports est sur la Victory Lane et c’est grâce à Jimmie Johnson qui s’impose pour la première fois depuis la finale de la saison 2016 dans la première division de la NASCAR. Le pilote de la Chevrolet SS n°48, discret en début de course a pris les commandes de la course à seize tours de l’arrivée avant de s’imposer à l’occasion de la septième épreuve du championnat 2017 des Monster Energy NASCAR Cup Series, les O’Reilly Auto Parts 500 disputés sur le Texas Motor Speedway.

Sur un Texas Motor Speedway dont la configuration était différente par rapport à la dernière venue de la NASCAR en novembre dernier, l’équipe n°48 a su trouver la clé du succès une habitude pour lui sur le Texas Motor Speedway, où il compte désormais sept succès.

“Tout le monde a fait de l’excellent travail. Lors du deuxième ou troisième relais nous avons compris que nous avions une excellente voiture capable de jouer la gagne.”
— Jimmie Johnson



Avec un seul top-10 et aucun top-5 avant le départ de la course, Jimmie Johnson ne partait pas dans les meilleures conditions, mais le pilote de la Hendrick Motorsports n’est pas septuple champion NASCAR pour rien et le Texas Motor Speedway est l’un de ses jardins. Il a su se montrer patient dans sa remontée et après avoir doublé Joey Logano pour la tête de la course, il n’a pas été inquiété par Kyle Larson, même si ce dernier était plus rapide et semblait en mesure de pouvoir lui contester la victoire.

Sous le drapeau à damier Jimmie Johnson devance Kyle Larson de 340 millièmes de seconde alors que Joey Logano, Kevin Harvick et Dale Earnhardt Jr. complètent le top-5. Brad Keselowski, Jamie McMurray, Martin Truex Jr, Chase Elliott et Kurt Busch intègrent le top-10 de cette septième levée de la saison.


>>> O’Reilly Auto Parts 500 : Séance 1Séance 2Séance 3Grille de départSegment 1Segment 2Résultat de la course | Classement des pilotes | Photos


Si le début de course fut haché par plusieurs neutralisation, al course s’est ensuite installée sous drapeau vert pour le deuxième segment, mais aussi pendant la majeure partie du troisième et dernier segment, ce qui a permis d’avoir deux cycles d’arrêts sous drapeau vert. Mais c’est à trente-cinq tours de l’arrivée que les choses ont changé avec un drapeau jaune pour débris, le troisième de ce type dans cette course.

Alors que les leaders ont choisi de rentrer chausser des gommes neuves, Joey Logano est resté en piste, misant sur la position en piste et la faible dégradation des pneumatiques sur cette piste refaite pendant l’hiver.

Dominateur lors des deux premiers segments de la course, Ryan Blaney semblait être l’un des hommes à battre lors de cette course, mais contraint de partir dans le peloton lors du dernier segment, il n’a jamais été en mesure de remonter jouer les premiers rôles, malgré les divers ajustements effectués sur la Ford Fusion n°21 lors des différents arrêts.

Au classement général, Kyle Larson compte désormais dix-sept unités d’avance sur Chase Elliott et quarante sur Martin Truex Jr. Grâce à sa victoire, Jimmie Johnson gagne trois positions et se trouve désormais onzième avant la pause de Pâques.

La prochaine épreuve se déroulera sur le Bristol Motor Speedway dans deux semaines.

> O’Reilly Auto Parts 500 2017 – Les photos