Profitant d’une pénalité de Ty Dillon et d’un accident  après avoir franchi la ligne d’Overtime, Kyle Larson s’est imposé à Richmond lors des ToyotaCare 350, décrochant ainsi sa seconde victoire de la saison dans la discipline après celle obtenue il y a un mois en Californie sur l’Auto Club Speedway. Sur le Richmond International Raceway le pilote de la Chip Ganassi Racing n’était pas le plus rapide, mais il a su se montrer le plus malin en fin de course.

Alors que Justin Allgaier faisait la course en tête, un drapeau jaune à une dizaine de tours de l’arrivée est venu tout changer. Tous les leaders sont passés par la voie des stands et c’est Ty Dillon qui est ressorti en tête devant Justin Allgaier et Kyle Larson, mais le pilote de la Richard Childress Racing s’est fait piéger en anticipant trop la relance et a donc été pénalisé par les officiels.

“Je voulais être leader lors de la dernière relance, car je savais Justin (Allgaier) meilleur que moi. J’ai été surpris de l’avoir totalement dépassé à la sortie du virage n°2. Justin Allgaier avait la meilleure voiture et de loin aujourd’hui.”
— Kyle Larson

Kyle Larson se console avec la victoire dans le Dash 4 Cash, sa seconde de la saison après Phoenix et remporte un nouveau chèque de 100 000 dollars.


>>> ToyotaCare 250 : Grille de départSegment 1Segment 2Résultat de la courseClassement des pilotesPhotos


“Je dois remercier Comcast pour ce chèque. Aujourd’hui ce n’est pas la meilleure voiture qui a gagné la course, c’est une déception.”
— Justin Allgaier



Kyle Larson s’impose devant Justin Allgaier, Daniel Hemric, Austin Dillon, Ryan Blaney, Darrell Wallace Jr, Elliott Sadler, Michael Annett, Casey Mears et le rookie Spencer Gallager pour le top-10.

Si Austin Dillon a débuté le dernier segment en tête de la course, il s’est fait dépasser par Justin Allgaier dès le drapeau vert. Le pilote de la JR Motorsports a confirmé sa supériorité en début de segment, en comptant plus de deux secondes d’avance à soixante-dix tours de l’arrivée, lorsque les officiels ont sorti le drapeau jaune pour cause de liquide répandu sur la piste par JJ Yeley. Parmi les leaders, seul Elliott Sadler a pris le risque de passer par les stands pour chausser quatre gommes neuves et ainsi passer son dernier train de pneumatiques neufs de la course.

Cette neutralisation n’a pas enrayé la domination du pilote de la Chevrolet Camaro n°7 qui a parfaitement géré la relance et augmenté régulièrement son avance pour compter plus de deux secondes à quarante tours de la fin. Puis l’avance s’est effritée, se réduisant à 1,5 seconde à trente tours de l’arrivée, avant de fluctuer au grès des retardataires à doubler.

Elliott Sadler, remonté en deuxième position à moins de trente tours de la fin de la course a continué de réduire l’écart sur son coéquipier de la JR Motorsports pour passer sous la seconde à moins de quinze tours du drapeau à damier, mais à douze tours de la fin, un drapeau jaune est venu tout remettre en question lorsque le moteur de BJ McLeod est parti en fumée et ce alors qu’Elliott Sadler était pratiquement rentré dans le pare-chocs arrière de Justin Allgaier.

> ToyotaCare 250 2017 – Les photos