L’équipe de Joey Logano est l’écurie la plus touchée à la suite de l’épreuve de Richmond en Monster Energy NASCAR Cup Series avec une pénalité de niveau L1 pour une infraction du paragraphe 20.14.2 concernant la suspension arrière. En application du paragraphe 12.10 le résultat de la course de Joey Logano est annulé. En conséquence, les points de bonus acquis pour le début des playoffs lui sont retirés. Quant à la victoire de Joey Logano, elle est décomptée en vue des playoffs.

Todd Gordon, le chef d’équipe de Joey Logano écope de 50 000 dollars d’amende et est suspendu pour deux courses de championnat en Monster Energy NASCAR Cup Series (Talladega et Kansas – ndlr), alors que Joey Logano perd 25 points au classement des pilotes et la Team Penske en perd autant à celui des propriétaires. Conséquence directe de cette sanction, Joey Logano n’est plus virtuellement qualifié pour les playoffs, alors qu’il l’était avant la publication des pénalités.



L’équipe de Denny Hamlin est également sanctionné pour une infraction au paragraphe 10.9.10.4 concernant les pneumatiques et les roues, plus précisément une mauvaise installation d’au moins un des écrous. Mike Wheeler, le chef d’équipe doit s’acquitter d’une amende de 10 000 dollars pour cette infraction constatée après la course.

En NASCAR XFINITY Series trois équipes ont été pénalisés pour des écrous mal installés à l’issue de la course. L’équipe de Ty Dillon (n°3) et de Quin Houff (n°46) voit ses chefs d’équipe respectifs, Matt Swiderski et Mark Setzer écoper de 5 000 dollars d’amende alors que Danny Stockman Jr., chef d’équipe de Daniel Hemric sur la n°21 écope de 10 000 dollars d’amende et est suspendu pour la prochaine course de championnat (Talladega – ndlr). La différence de sanction s’explique par le nombre d’écrous mal serrés ou absents. Un seul dans le premier cas, au moins deux dans le second.