Ricky Stenhouse Jr. n’était pas le pilote le plus plébiscité pour la victoire finale dans ces GEICO 500 sur le Talladega Supersppedway, pourtant le pilote de la Ford Fusion n°17 s’est imposé, mettant ainsi fin à une série de 101 courses sans victoire pour la Roush Fenway Racing. Grâce à un dépassement dans le dernier tour sur Kyle Busch, Ricky Stenhouse Jr. s’est offert son premier voyage sur la Victory Lane dans la division reine de la NASCAR, mais aussi une première qualification en playoffs.

Ricky Stenhouse Jr. s’impose devant Jamie McMurray, Kyle Busch, Aric Almirola, Kasey Kahne, Kurt Busch, Brad Keselowski, Jimmie Johnson, Paul Menard et David Ragan.

“Cette victoire est pour tous les gars à l’atelier. Nous avons été terribles pendant des années. La voiture était vraiment très rapide. C’est super d’avoir Jack Roush de retour sur la Victory Lane. ”
— Ricky Stenhouse Jr.


>>> GEICO 500 : Séance 1Grille de départSegment 1Segment 2Résultat de la courseClassement des pilotesPhotos


À moins de cinquante tours du drapeau à damier le seul arrêt sous drapeau vert de la course a été maîtrisé par l’ensemble du peloton, des vagues se succédant tour après tour et de manière générale, constructeur par constructeur. À l’issue de cette salve Kyle Busch s’est retrouvé en tête du peloton avec quatre pilotes Toyota derrière lui. Si le reste du peloton était à deux ou trois de front il faudra plus de vingt tours avant de voir le reste du peloton être suffisamment organisé pour remonter sur la tête de la course.



Piégé sur la ligne extérieure par Gray Golding et Brad Keselowski à 28 tours de la ‘arrivée, Ryan Blaney est parti à la faute dans la ligne droite arrière et a contraint les officiels à sortir le drapeau jaune. pour le pilote de la Wood Brothers Racing c’est l’abandon. Lors de cette neutralisation peu de pilotes décident de s’arrêter. Paul Menard et Jimmie Johnson font partie de ceux qui préfèrent effectuer un ultime ajustement en vue du sprint final.

C’est finalement au tour 169 que le big one s’est invité à Talladega. À l’origine, un mauvais contact entre AJ Allmendinger et Chase Elliott. Au final seize pilotes impliqués et un drapeau rouge de 27 minutes le temps de nettoyer la piste. Outre Chase Elliott et AJ Allmendinger, Brad Keselowski, Joey Logano, Kevin Harvick, David Ragan, Trevor Bayne, Danica Patrick, Erik Jones ou encore Michael McDowell ont été impliqués à des degrés différents.

À dix tours de la fin, Landon Cassill ne parvient pas à mettre sa voiture à l’abri derrière le mur intérieur de l’ovale et contraint les officiels à sortir le drapeau jaune. Dale Earnhardt Jr. qui avait dû s’arrêter quelques tours plus tôt après avoir tapé le mur récupère son tour de retard.

Un ultime accident, de Ryan Newman, à trois tours de la fin permettra une dernière sortie de la voiture de sécurité, mais aussi une extension de la course pour tenter de terminer sous drapeau vert avec le régime de l’Overtime utilisé pour la troisième fois cette saison après Phoenix et Fontana.

> GEICO 500 2017 – Les photos