La pénalité de la Team Penske maintenue

Pour connaître le verdict de la sanction infligée à la Team Penske à l’issue de l’épreuve de Phoenix en Monster Energy NASCAR Cup Series, la patience a été la clé. Pratiquement deux mois après la course, la sanction est confirmée lors de l’ultime recours auprès de Roger Werner, président de l’Automobile Competition Comittee for the United States (ACCUS) qui est le pendant de la Fédération International de l’Automobile pour les États-Unis d’Amérique et qui regroupe les cinq disciplines majeurs que sont l’IMSA, l’IndyCar, la NASCAR, la NHRA, la SCCA et l’USAC.

La pénalité infligée faisait état d’une suspension de trois courses assortie d’une amende de 65 000 dollars pour le chef d’équipe Paul Wolfe, mais aussi d’un retrait de 35 points aux classements des pilotes et propriétaires.



Paul Wolfe ayant déjà purgé deux courses de suspension, la première à Fontana, la seconde à Talladega la semaine dernière, il ne lui reste plus qu’une épreuve à purger. C’est donc au Kansas cette semaine que Paul Wolfe sera absent pour la troisième et dernière fois.

“Nous sommes déçus du verdict rendu aujourd’hui lors de l’appel final. Bien que nous apprécions le cheminement mis en place par la NASCAR et le National Motorsports Appeals Pannel pour résoudre ce problème, nous pensons que cette pénalité reçue en mars à Phoenix est injuste. Brian Wilson sera une fois encore le chef d’équipe de Brad Keselowski ce week-end au Kansas.”
—Communiqué de la Tema Penske