Après s’être débarrassé avec autorité de Kyle Busch à dix tours de la fin pour prendre les commandes de la course, Ryan Blaney a eu les nerfs solides pour résister à la pression imposée par Kevin Harvick. Le pilote de la Wood Brothers Racing remporte ainsi sa première victoire en Monster Energy NASCAR Cup Series et devient le troisième pilote à remporter sa première course dans la division reine cette année après Ricky Stenhouse Jr. à Talladega et Austin Dillon à Charlotte.

Ce succès de Ryan Blaney est le premier pour la Wood Brothers Racing depuis plus de six ans et la victoire de Trevor Bayne aux DAYTONA 500 2011, mais aussi le 99ème de l’histoire de cette écurie dont l’engagement en NASCAR remonte aux origines de la discipline.

“Il a fallu passer Kyle (Busch) et résister à Kevin (Harvick) qui avait une superbe voiture. Il ne fallait pas faire d’erreur. C’est la 99ème victoire de cette équipe, c’est forcément quelque chose de spécial.”
— Ryan Blaney

Cette victoire de Ryan Blaney permet donc à la Wood Brothers Racing de jouer le titre en fin de saison, une première depuis décennies pour l’écurie des frères Wood. Aussi, Ryan Blaney devient le dixième vainqueur différent cette saison en Monster Energy NASCAR Cup Series, ce qui fait qu’il ne reste que six places qualificatives pour les playoffs et douze courses à disputer.

Sous le drapeau à damier, Ryan Blaney devance Kevin Harvick de 139 millièmes. Le rookie Erik Jones prend la troisième place suivi de Kurt Busch et Brad Keselowski pour le top-5. Martin Truex Jr, Kyle Larson, Chase Elliott, Kyle Busch et Matt Kenseth complètent le top-10.

Sur le Pocono Raceway passer des vitesses plusieurs fois par tour est monnaie courante et mieux vaut ne pas se rater sous peine de casser sa transmission et donc de mettre fin à sa course. Déjà victime d’un tel problème vendredi lors de la première séance d’essais, Dale Earnhardt Jr. a connu pareille mésaventure durant cette course.

À cinq tours de la fin du deuxième segment, c’est un problème de frein qui envoie Jimmie Johnson et Jamie McMurray dans le mur à quelques secondes d’intervalle. Si les images sont spectaculaires pour les deux pilotes, ils s’en sortent sans blessure physique.

À vingt tours du terme de la course, un problème de frein pour Kasey Kahne envoie la Chevrolet n°5 dans le mur extérieur., ce qui remet à plat toutes les stratégies, alors que plus personne n’avait besoin de passer par la voie des stands. Tous les leaders à l’exception de Kyle Busch et Brad Keselowski décident de passer par la voie des stands pour chausser quatre gommes neuves.

Si Kyle Busch a, une fois encore, la voiture la plus rapide, les pneumatiques frais vont finir par faire la différence et après avoir bloqué et résisté pendant près d’un tour, Kyle Busch doit s’avouer vaincu face à Ryan Blaney qui a ensuite dû contenir le retour de Kevin Harvick. Pour Kyle Busch ce dépassement a signé la fin de ses espoirs de victoire, lui qui ne s’est plus imposé depuis trente courses et son succès à Indianapolis l’an dernier. C’est à ce jour la dernière victoire d’un pilote de la Joe Gibbs Racing encore en activité dans la première division de la NASCAR.

Au classement général, Martin Truex Jr. compte un point d’avance sur son plus proche rival, Kyle Larson.