Depuis qu’il a débuté en Monster Energy NASCAR Cup Series, en 2001 (à temps partiel, puis à temps complet la saison suivante – ndlr), Jimmie Johnson n’a connu qu’une seule écurie, la Hendrick Motorsports. Alors que son contrat prenait fin à l’issue de la saison 2017, un accord a été trouvé pour prolonger jusqu’en 2020. Sponsor historique du septuple champion de la première division NASCAR, Lowe’s ne prolonge que d’une saison, jusqu’à la fin de l’exercice 2018.

Autre maillon important dans l’écurie n°48, le chef d’équipe. Chad Knaus a lui aussi prolongé, mais à l’instar de Lowe’s d’une seule saison. L’annonce de la prolongation a été officialisée par le biais d’un communiqué de l’écurie.

“Ma relation avec Lowe’s, la Hendrick Motorsports et mes coéquipier signifie beaucoup pour moi. Je me souvenais vouloir gagner une course. Remporter sept titre et 83 victoires était inconcevable et maintenant nous avons la possibilité de faire encore plus. Je ne pourrais pas être plus fier de représenter tout le monde chez Lowe’s et la Hendrick Motorsports.”
— Jimmie Johnson

Rick Hendrick, propriétaire de l’écurie éponyme s’est également exprimé dans le communiqué publié par la Hendrick Motorsports en indiquant que Jimmie Johnson était l’un des meilleurs pilotes et que l’écurie avait de la chance de l’avoir.

Comme de coutume les clauses du contrat n’ont pas été révélées, mais il n’est pas impossible que Jimmie Johnson ait le droit de prendre sa retraite de pilote en cas de huitième titre de champion, ce qui serait un record absolu dans la catégorie reine de la NASCAR.