En Monster Energy NASCAR Cup Series l’été est traditionnellement la saison de l’annonce des transferts. Alors que certains volants restent à pourvoir, les rumeurs vont bon train. Petit tour d’horizon de ce que pourrait être le peloton 2018 dans les structures de pointe.

Hendrick Motorsports

D’un côté les certitudes avec la prolongation de contrat jusqu’en 2022 pour Chase Elliott et le départ à la retraite de Dale Earnhardt Jr. De l’autre, le flou. D’une part Jimmie Johnson a prolongé de trois saisons, mais les clauses n’ont pas été révélées. Peut-il partir en cas de huitième titre ? La question reste ouverte. Kasey Kahne est sous contrat jusqu’en 2018, mais ses sponsors  principaux s’en iront à l’issue de la saison. Les résultats peu probants pourraient le pousser vers la sortie.

Alex Bowman et William Byron sont les deux pilotes qui semblent tenir la corde pour succéder à Dale Earnhardt Jr. dans la n°88. Si Alex Bowman avait la préférence en début de saison, les récentes performances de William Byron ont plus que rééquilibré la balance.

Joe Gibbs Racing

Matt Kenseth est le seul pilote en fin de contrat. Le pilote de 45 ans peut-il repartir pour plusieurs saisons ? Erik Jones, placé dans l’écurie satellite, la Furniture Row Racing, est l’un des produits issus de la filière Gibbs. Ne pas l’aligner dans une des quatre voitures engagées dans la division reine de la NASCAR semble improbable.

Team Penske

L’écurie de Roger Penske restera à deux équipes la saison prochaine, Joey Logano est sous contrat jusqu’en 2023, Brad Keselowski est dans sa dernière année. Si les discussions sont en cours, Roger Penske a clairement indiqué qu’il souhaitait avoir Ryan Blaney, placé à la Wood Brothers Racing à temps complet depuis 2016. Selon les dires du Captain, le plus tôt sera le mieux.

Stewart-Haas Racing

Deux des pilotes de l’écurie arrivent en fin de contrat, Kurt Busch et Danica Patrick. Si pour le champion 2004 les discussions concernant sa prolongation sont en cours, rien n’est pour le moment acté. En revanche pour Danica Patrick la situation est plus compliquée. Toujours en-deça la saison 2017 pourrait bien être la dernière de l’ancienne pensionnaire de l’IndyCar.

En cas de changement chez les pilotes, le jeune Cole Custer, qui pilote la Ford Mustang n°00 de l’écurie en NASCAR XFINITY Series, est le mieux placé pour prendre une place laissée vacante.

Richard Childress Racing

Paul Menard est le seul pilote dont le contrat arrive à expiration, mais le vainqueur d’Indianapolis en 2011, soutenu par l’entreprise familiale renouvelle son contrat année après année. S’il venait à ne pas être renouvelé pour 2018, le nom de Ty Dillon, petit-fils de Richard Childress et actuel pilote de la Germain Racing, aura les faveurs du patron pour le volant.

Roush Fenway Racing

Le président de la Roush a récemment indiqué qu’une expansion à trois voitures n’étaient pas à l’ordre du jour, mais cela pose la question de savoir si Darrell Wallace Jr. et Chris Buescher pourront revenir dans le giron de l’écurie. Actuellement, Chris Buescher est prêté à la JTG Daugherty Racing, alors que Darrell Wallace Jr. remplace Aric Alimrola à la Richard Petty Motorsports le temps de sa convalescence.

One thought on “Le peloton 2018 profondément transformé ?

Laisser un commentaire