Kyle Busch a parfaitement commencé sa journée sur le Kentucky Speedway en remportant l’épreuve des NASCAR XFINITY Series, sa quatre-vingt-huitième victoire dans la deuxième division de la NASCAR.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing a fait le pari de la consommation et cela a payé, puisqu’il s’impose avec 1,097 seconde d’avance sur Ryan Blaney. Erik Jones prend la troisième place devant Kevin Harvick, Ty Dillon et Joey Logano pour les six premiers. À noter qu’ils se retrouveront dans quelques heures sur cette même piste pour l’épreuve de Cup et les 400 miles qui vont avec.

« C’est super d’être sur la Victory Lane. C’est une sacrée année pour nous. La Toyota Camry a été très rapide toute cette saison. C’est sympa d’avoir l’occasion de piloter dans cette série. Pour la grande course (La Cup – ndlr) la clé sera la sélection de la ligne. »

– Kyle Busch

Remonté de l’arrière du peloton à la suite d’une pénalité lors du dernier arrêt aux stands, Ryan Blaney était clairement le plus rapide dans les derniers tours de la course sur l’ovale d’un mile et demi du Kentucky, mais cela n’a pas suffi pour le pilote de la Team Penske qui doit d’incliner face à Kyle Busch.

Le top10 de cette course est complété par le rookie William Byron, Justin Allgaier, Daniel Hemric et Tyler Reddick.

Après un premier segment marqué par de nombreux accidents et un deuxième sans la moindre neutralisation, la dernière partie de course a débuté comme la première, avec un accident de Paul Menard, puis quelques tours plus tard une casse moteur de Joey Gase à un peu plus de soixante tours de l’arrivée, ce qui fait que ravitailler en carburant ne garantissait pas de rallier l’arrivée sans risquer la panne d’essence.

Tous les leaders se sont pourtant engouffrés dans la voie des stands lorsque celle-ci a ouvert pour mettre du carburant et chausser des gommes neuves.

Commence alors une grande partie d’échec entre les différents protagonistes à la victoire afin d’économiser le plus de carburant possible afin d’être certain de rallier la ligne d’arrivée.

Alors que l’incertitude gagnait l’ensemble des équipes à moins de quarante tours de l’arrivée, Ray Black Jr. allait permettre à toutes les équipes de souffler. Le pilote de la Chevrolet n°07 est à l’origine de la huitième neutralisation de la course lorsqu’il part à la faute en sortant de la voie des stands. Les leaders, à l’exception de Kyle Busch, choisissent de passer par la voie des stands pour un ultime ravitaillement en carburant et des pneumatiques neufs.

Au classement général, l’avance d’Elliott Sadler continue de s’éroder sur son jeune coéquipier, William Byron, qui ne compte plus que 45 points de retard. Troisième, Justin Allgaier pointe à treize longueurs du rookie de la JR Motorsports.

La prochaine course se déroulera la semaine prochaine sur le New Hampshire Motor Speedway.

> Résultat
> Classement
> Classement propriétaires

Laisser un commentaire