Malgré les récentes rumeurs, il semble désormais peu probable que la marque Dodge ne revienne au plus haut niveau de la NASCAR. Les récentes déclarations de Sergio Marchionne sur un éventuel retour de la marque dans la discipline reine avait ravivé la flamme de nombreux fans et déclenché pas mal d’activité au sein même du constructeur pour étudier les modalités d’un retour en NASCAR Monster Energy Cup.

Malheureusement pour tous les amoureux de la marque Dodge, les analyses ont montré qu’un retour en NASCAR serait bien trop complexe et encore plus important trop coûteux pour la marque dans le contexte actuel. Un des problèmes étant celui de la ou les équipes avec lesquelles s’associer pour ce retour.

Il était obligatoire de signer un contrat avec une équipe de pointe avec une activité moteur de haut niveau et il n’y a pas énormément de choix tant les compétences sont désormais concentrées sur quelques structures. En effet, à l’inverse de Toyota, Dodge ne souhaitait pas revenir en NASCAR en produisant ses moteurs, mais simplement en offrant les spécifications tout en laissant la fabrication à une équipe comme par exemple Penske.

Le budget nécessaire à un retour au plus haut niveau est également très important. La groupe Fiat/Chrysler en a les moyens, mais cela n’a pas forcement de sens d’investir autant d’argent dans ce projet.

Dodge a quitté à la NASCAR au sommet, à l’image du retrait de la marque en ALMS après avoir remporté le titre avec le programme de la Dodge Viper. Aujourd’hui, le constructeur semble se focaliser sur la NHRA où les équipes Dodge et MOPAR brillent depuis plusieurs saisons.

Sans Dodge, quel autre constructeur pourrait rejoindre la NASCAR à court terme ? Volkswagen a semble-t-il étudié le sujet de près avec sa Passat, mais a finalement décliné. Du côté des constructeurs asiatiques, Honda/Acura revient logiquement dans les discussions avec le nouveau partenariat signé entre Penske et Acura pour un engagement en IMSA WeatherTech SportsCar, le championnat d’endurance affilié à la NASCAR. Mais encore une fois le budget nécessaire à un double programme de ce type semble bien trop important.

Il va donc falloir peut-être encore se « contenter » quelques temps des trois constructeurs actuels de la NASCAR, Ford, Chevrolet, et Toyota.

Laisser un commentaire