Que l’attente fut longue pour la Joe Gibbs Racing qui a attendu la dix-neuvième épreuve de la saison des Monster Energy NASCAR Cup Series pour trouver le chemin de la Victory Lane et c’est Denny Hamlin qui endosse le rôle du sauveur.

Alors qu’il a commencé le week-end par un accident lors des essais, ce qui l’a forcé à utiliser sa voiture de réserve, Denny Hamlin a terminé de la meilleure des façon avec une victoire la première de la saison à titre personnel, mais aussi pour son écurie la Joe Gibbs Racing, qui ne s’était plus imposée dans la division reine de la NASCAR depuis le Texas en novembre dernier avec Carl Edwards.

En remportant les Overton’s 301 disputés sur le New Hampshire Motor Speedway, Denny Hamlin a vaincu le signe indien confirmant ainsi le retour au premier plan de la Joe Gibbs Racing. Pour se faire, le pilote de la Toyota Camry n°11 a résisté au retour de Kyle Larson dans les vingt dernières boucles de la course.

« J’ai tout fait pour garder le rythme. On devrait venir ici dix fois par saison. »

– Denny Hamlin

Sous le drapeau à damier, Denny Hamlin devance donc Kyle Larson, puis Martin Truex Jr, Matt Kenseth et Kevin Harvick pour le top-5. Le rookie Daniel Suárez prend la sixième place, suivi de Clint Bowyer, Kurt Busch, Brad Keselowski et Jimmie Johnson pour les dix premiers de la course.

Si les deux premiers segments ont été dominés par les vainqueurs, Martin Truex Jr. pour le premier, puis Kyle Busch pour le deuxième, la dernière partie de course a été des plus ouvertes avec une bataille entre d’une part Martin Truex Jr. et d’autre part la Joe Gibbs Racing avec en arbitre de luxe un certain Kyle Larson, parti de l’arrière du peloton et remonté et remonté jusqu’en deuxième position, échouant à 509 millièmes de la victoire.

La course a été des plus difficiles pour plusieurs favoris à commencer par Joey Logano qui est passé par les garages au tour 177 pendant plus de vingt tours pour un problème mécanique. Le pilote de la Team Penske, toujours à la recherche d’une victoire comptant pour les playoffs termine la course en trente-septième position et perd une nouvelle occasion de terminer sur la Victory Lane, alors que l’écart entre le seizième qualifié et le pilote de la Ford Fusion n°22 ne cesse de croître, au désavantage de Joey Logano.

Kyle Busch, dont la série de courses sans victoire était de trente-quatre avant le début de la course avait des arguments, mais un excès de vitesse au tour 238, puis un second 25 tours plus tard ont mis fin à ses espoirs. Le pilote de la Toyota Camry n°18 termine finalement en douzième position sous le drapeau à damier.

> Résultat
> Classement
> Classement propriétaires

Laisser un commentaire