Kyle Busch : « Mon boss m’a dit non pour l’Indy 500 »

Kyle Busch participera-t-il un jour à l’Indy 500 ? Alors que son frère a déjà participé à cette course, le champion 2015 des Monster Energy NASCAR Cup Series s’est heurté au refus catégorique de son patron.

Pilote de la Toyota Camry n°18 de la Joe Gibbs Racing en Monster Energy NASCAR Cup Series, Kyle Busch se verrait bien faire comme son frère Kurt, à savoir participer à l’Indy 500. Seul problème et il est de taille, le refus de son propriétaire. En conférence de presse ce vendredi, en marge des Brickyard 400, Kyle Busch a indiqué avoir trouvé un accord pour participer à l’édition 2017 de l’Indy 500, mais c’était sans compter sur Joe Gibbs.

« J’avais tout. J’étais prêt à y aller et le boss a dit non. Je pensais que j’avais une bonne chance, mais je suis heureux que ça ne se soit pas fait, car (Fernando) Alonso a en quelque sorte volé la vedette. À l’avenir il y aura sûrement plus de gars qui viendront participer à cette course. »

– Kyle Busch

Pour Kyle Busch, aucun doute à avoir, il fera cette course un jour avant d’enchaîner sur les Coca-Cola 600 quelques heures plus tard pour ce qui est la plus longue course de la saison en NASCAR.

À ce jour seuls John Andretti en 1994, Tony Stewart en 1999 et 2001, Robby Gordon de 2000 à 2004 à l’exception de 2001 et Kurt Busch en 2014 se sont retrouvés au départ de ces deux courses.

« Ce serait une occasion unique. Je pense que la plus grande peur de mon patron est que je n’ai jamais piloté ces monoplaces. Une voiture de Cup d’Xfinity, un truc ou quelque chose du genre je sais ce que je ressens. Quand quelque chose part mal je peux le corriger ou du moins essayer, donc je pense que la plus grande peur est que je ne connaisse pas le comportement de ces monoplaces dans une mauvaise situation. »

– Kyle Busch

Pour rappel, avant de participer aux 500 miles d’Indianapolis, Kurt Busch avait pu faire des tests avec la Andretti Autosport. Cette année, Fernando Alonso a lui aussi eu le droit à sa séance d’essais privés qui lui a permis de valider les trois phases du Rookie Orientation Program, un programme obligatoire pour tous les débutants aux 500 miles.

[poll id= »3″]

One thought on “Kyle Busch : « Mon boss m’a dit non pour l’Indy 500 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.