Kyle Larson hésite encore à participer à l’Indy 500

La Chip Ganassi Racing est prête à aligner une monoplace supplémentaire pour Kyle Larson à l’Indy 500, mais les récents accidents l’ont fait réfléchir à deux fois quant à une éventuelle participation à la plus grande course d’IndyCar de la saison.

En début de week-end Kyle Busch indiquait que Joe Gibbs ne voulait pas qu’il participe aux 500 miles d’Indianapolis et ce alors qu’il avait tout réuni pour participer à l’édition 2017. Dans le peloton des Monster Energy NASCAR Cup Series plusieurs autres sont souvent cités parmi de potentiels participants à l’Indy 500. Parmi ces noms, Kyle Larson.

Le Californien, actuel deuxième du classement général de la première division de la NASCAR, fait partie de l’armada Chip Ganassi Racing qui engage déjà quatre monoplaces en IndyCar dont celle du leader et quadruple champion de la discipline Scott Dixon. Effectuer l’Indy 500 avant de revenir sur Charlotte pour particper aux Coca-Cola 600 serait donc quelque chose de possible d’un point de vue logistique.

Cependant, plus que la logistique, c’est l’envie qu’il faut pour celui qui pilote la Chevrolet SS n°42. S’il pilote régulièrement en sprint car pendant son temps libre, il a déjà pensé à participer à la plus grande épreuve de monoplaces de la planète, mais ce samedi sur l’Indianapolis Motor Speedway Kyle Larson a avoué qu’il préférait y réfléchir à deux fois, la faute aux récents accidents, celui de Sébastien Bourdais lors des qualifications, mais aussi celui de Scott Dixon lors de la course.

« Ils attendent tous que je dise ‘Je veux le faire.’ Quand je vois les accidents de Scott Dixon et (Sébastien) Bourdais, cela me fait réfléchir à deux fois. J’aurai le courage de le faire un jour. »

– Kyle Larson

La question est désormais de mettre une date pour Kyle Larson, 2018, 2019, encore plus tard ? L’intéressé ne se dévoile pas pour l’instant.

« Peut-être l’an prochain ou l’année d’après. Je veux le faire au bon moment. Quand on regarde la politique de l’IndyCar on a l’impression qu’un manufacturier est bon une année, puis l’année d’après c’est l’autre. Je veux le faire au bon moment en fonction du constructeur de Chip. »

– Kyle Larson

[poll id= »4″]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.