La pression monte pour Joey Logano à l’approche des playoffs

Vainqueur de la course de Richmond en Monster Energy NASCAR Cup Series, Joey Logano a par la suite vu sa victoire retirée  du fait d’une pénalité. Toujours pas de retour sur la Victoy Lane depuis cette course de Richmond, le pilote de la Team Penske voit poindre le spectre d’une non-qualification en playoffs alors qu’il ne reste que cinq courses à disputer en saison régulière.

En début de saison s’il fallait faire une liste de noms de pilotes certains de ne pas aller en playoffs, difficile de mettre celui de Joey Logano dessus. Pourtant au fur et à mesure que la saison régulière avance, la possibilité prend de l’ampleur d’autant que les récentes performances de l’équipe n°22 ne prêtent pas à l’optimisme, l’épreuve de Pocono en a été la parfaite illustration avec une vingt-septième place sous le drapeau à damier bien loin des standards d’un pilote de la Team Penske et notamment de son coéquipier Brad Keselowski, cinquième.

L’équipe n°22 a enchaîné les approximations à Pocono, signe d’une fébrilité grandissante alors que le couperet de la qualifications des playoffs se rapproche à grand pas. Lors du premier arrêt dans les stands c’est un écrou bloqué dans le pistolet pneumatique qui coûte du temps à Joey Logano et donc des positions en piste, au tour 124 c’est un excès de vitesse dans la voie des stands qui contraint Joey Logano a effectuer une pénalité, un passage sous drapeau vert par la voie des stands en guise de sanction.

Dans ce cas le règlement est très clair, l’article 10.7.1.2.a stipule que le pilote ne doit pas s’arrêter pendant la traversée de la voie des stands. Une règle enfreinte, puisque Joey Logano s’est arrêté à son stand et son équipe est intervenue sur la voiture. Ce comportement a conduit à une nouvelle pénalité. Todd Gordon, chef d’équipe de Joey Logano assume parfaitement cet incident, puisque le spotter a indiqué une possible crevaison. Le chef d’équipe n’a pas voulu prendre de risque, mais cela s’est retourné contre l’équipe n°22.

Après Watkins Glen, Joey Logano et l’équipe n°22 ne disposent plus que de cinq possibilités pour remporter une victoire et assurer une place en playoffs. Watkins Glen, Michigan, Bristol, Darlington et Richmond vont se présenter au peloton de la première division de la NASCAR. Cinq pistes sur lesquelles Joey Logano a signé des résultats probants par le passé.

« Nous avons terminé premier et deuxième des deux dernières courses au Glen, nous avons deux victoires au Michigan et deux à Bristol lors de la course nocturne, qui nous convient mieux que celle du printemps et nous avons gagné à Richmond au printemps, ne nous enlevez pas ça. Malheureusement avec le week-end que nous avons eu, nous avons perdu des points et nous sommes plus encore dans le besoin de gagner, mais je crois fortement que nous allons le faire lors des cinq prochaines courses. »

– Todd Gordon, chef d’équipe de Joey Logano, interrogé sur SiriusXM NASCAR Radio lors de l’émission The Morning Drive

À l’issue de la course de Pocono, Joey Logano est en treizième position du classement général avec 298 points de retard sur le leader, Martin Truex Jr. Cependant, avec le règlement qui privilégie la victoire pour se qualifier en playoffs, Joey Logano se retrouve en cinquième position derrière les treize pilotes ayant déjà au moins une victoire cette année. En conséquence, il se retrouve donc en position de deuxième éliminé à 69 points du dernier qualifié, Matt Kenseth.

Qualifié pour la finale lors de deux des trois dernières saisons, Joey Logano est aujourd’hui à cinq courses d’une élimination, ce qui serait, de ce point de vue, un coup de tonnerre, mais les récentes performances, montrent que la catastrophe est en passe d’arriver pour Joey Logano et l’équipe n°22.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.