Pour la troisième fois de suite Kyle Larson s’impose en Monster Energy NASCAR Cup Series sur le Michigan International Speedway. Le pilote de la Chip Ganassi Racing a pris les commandes lors de la relance à deux tours de la fin.

Battu samedi soir dans l’Iowa lors des Knoxville Nationals, en sprint car, Kyle Larson a brillement pris sa revanche ce dimanche sur le Michigan International Speedway en Monster Energy NASCAR Cup Series à l’occasion des Pure Michigan 400.

Le pilote de la Chip Ganassi Racing a surgi de la deuxième ligne lors de l’ultime relance à deux tours du drapeau à damier pour prendre les commandes de la course de manière définitive en se glissant dans tous les trous de souris possibles laissés par ses adversaires.

« Je ne sais pas comment je l’ai fait (le restart), j’avais quelques options dans ma tête, mais cela a fonctionné. Je dois le remercier (Chip Ganassi) de m’avoir laisser rouler à Knoxville hier soir. C’était le restart parfait. Ma voiture était survireuse dans le trafic et plutôt équilibré quand j’avais l’air propre. »

– Kyle Larson

Sous le drapeau à damier, Kyle Larson devance Martin Truex Jr, Erik Jones, Ryan Newman et Trevor Bayne pour les cinq premiers, alors que Chris Buescher, Austin Dillon, Chase Elliott, Jamie McMurray et Kyle Busch complètent le top-10.

Comblé par la victoire de son pilote, Chip Ganassi pouvait exulter et saluer la performance de celui qui est au volant de la Chevrolet SS n°42 dans la première division de la NASCAR.

« C’est incroyable. Quel gamin ! La façon dont il pilote, c’est un sacré pilote. Cela fait des points pour les playoffs, mes félicitations à ce pilote. »

– Chip Ganassi

Après deux premiers segments remportés par Brad Keselowski, puis Martin Truex Jr, l’explication finale a pu avoir lieu dès le début de la dernière partie de la course.

Au tour 139 un accident impliquant Daniel Suárez et Kasey Kahne contraint les officiels à sortir le drapeau jaune pour la première fois, hors fin de segments, ce qui laisse lieu à certaines stratégies.  Denny Hamlin ou encore les frères Busch font partie de ceux qui s’arrêtent, mais cela ne leur permet pas de pouvoir rallier l’arrivée sans un ultime passage par les stands.

À quarante tours de la fin, c’est le coup d’envoi de la dernière salve d’arrêts. Martin Truex Jr. ressort le mieux placé de ceux qui se sont arrêtés en treizième position. Alors que les leaders s’arrêtent les uns après les autres, Kyle Busch n’a toujours pas ravitaillé lorsque le drapeau jaune sort à 15 tours de la fin pour des débris répandus par Joey Logano à la suite d’une crevaison.

Martin Truex Jr, Erik Jones, Matt Kenseth et Chase Elliott choisissent de ne pas rentrer et de profiter de l’air propre lors de la relance qui intervient à neuf tours de l’arrivée. Alors que Martin Truex Jr. gère parfaitement sa relance et devance son coéquipier Erik Jones, un nouvel accident vient remettre les compteurs à zéro. C’est un contact entre Paul Menard et Michael McDowell qui est à l’origine de cette sortie de la voiture de sécurité.

Au classement général Martin Truex Jr. conserve les commandes avant d’aborder l’épreuve nocturne de Bristol, mais alors qu’il ne reste que trois courses à disputer durant la saison régulière, c’est la situation des pilotes devant se qualifier aux points qui est la plus tendue. Chase Elliott, Jamie McMurray et Matt Kenseth continuent d’être du bon côté de la barrière, au contraire de Clint Bowyer, Joey Logano, Erik Jones et Daniel Suárez.

Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

One thought on “Kyle Larson sort de sa boîte au bon moment !

Laisser un commentaire