Zack Brown, directeur exécutif de McLaren Technology Group a annoncé à sportscar365.com, que le constructeur britannique évaluait en ce moment même, une possible arrivée dans la catégorie DPi à l’horizon 2019. Des discussions ont même déjà débuté avec l’IMSA, législateur du WeatherTech SportsCar Championship.

Brown explique que Mclaren est intéressé par l’endurance et qu’un engagement en prototype par la voie du DPi serait l’idéal. Cependant, le principal souhait de Brown est que cette plateforme soit également adoptée par l’ACO et la FIA pour le WEC et Le Mans.

« C’est en cours d’évaluation. Nous voulons voir où le DPi se développe. Nous aimons le DPi, l’IMSA, le WEC et Le Mans.  Est-ce qu’ils s’entendront sur une formule DPi ou quelque chose de proche? si tel devait être le cas, c’est quelque chose que nous considérerions avec importance. Nous sommes très concentrés sur notre situation en F1. Mais comme pour l’Indy 500, nous avons une grande histoire en endurance et c’est quelque chose à laquelle nous réfléchissons en ce moment. Ce n’est pas quelque chose que nous allons faire en 2018 mais c’est quelque chose que nous regardons avec intérêt et nous aimons ce que voyons pour le moment.

J’espère qu’ils vont s’entendre sur une formule commune. J’adorerai voir quelqu’un essayer de gagner les trois grandes courses d’endurance dans la plus haute catégorie. Nous savons ce qu’est le DPi. Nous voulons courir contre beaucoup de concurrents et quand vous avez Penske-Acura et Joest-Acura, c’est très bien. Les règles pourraient être légèrement différentes entre les deux législateurs mais nous souhaiterions utiliser la même auto, un peu comme ce que nous avons en ce moment avec le LMP2 et le DPi. Le autos européennes sont éligibles à Daytona. Ce serait plus facile de participer aux grandes épreuves. Plus c’est facile, plus la décision à prendre devient facile. »

  • Zack Borwn, directeur exécutif de Mclaren Technology Group.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire