La course des Verizon IndyCar Series disputée sur le Watkins Glen International a réservé son lot de surprise. Avant la finale de Sonoma le championnat est plus que jamais ouvert. Alexander Rossi s’est imposé, Scott Dixon s’est relancé, Josef Newgarden a sombré.

Parti de la pole position, Alexander Rossi a tiré profit de sa stratégie pour remporter la course, sa première cette saison et sa seconde en carrière après celle remportée l’an dernier à l’occasion de la centième édition de l’Indy 500. Le pilote de la Dallara Honda n°98 qui a prolongé avec son écurie ce vendredi a maintenu plus d’une seconde d’avance sur Scott Dixon dans les derniers tours de la course pour enlever sa première victoire sur circuit routier.

Malgré un problème de ravitaillement en carburant en début d’épreuve la Andretti Autosport a su adapter sa stratégie pour permettre à son pilote de remporter l’INDYCAR Grand Prix at The Glen.

« Nous avons fait un travail incroyable. Nous avions une monoplace rapide. Avant le dernier arrêt nous avions le bon rythme. Nous avions la monoplace pour le faire. »

– Alexander Rossi

Alexander Rossi, devance Scott Dixon, Ryan Hunter-Reay, Hélio Castoneves, Graham Rahal, Will Power, Charlie Kimball,Max Chilton, Simon Pagenaud et Carlos Muñoz pour le top-10.

Les officiels de l’INDYCAR n’ont pas pris le moindre risque en déclarant la course mouillée. Ainsi, tous les pilotes se sont élancés avec des pneumatiques prévus pour la pluie, mais à la fin du premier tour la quasi intégralité du peloton s’est jetée dans la voie des stands pour passer des pneumatiques prévus pour le sec.

Les stratégies ont différé entre les leaders, Alexander Rossi préférant des pneumatiques durs, contre des tendres pour Hélio Castroneves, Josef Newgarden ou encore Scott Dixon. Le Brésilien Hélio Castroneves a profité de ses pneumatiques plus tendres pour prendre les commandes de la course et se construire une avance d’un peu plus d’une seconde.

Après quinze tours son avance sera réduite à néant avec la deuxième neutralisation de la course causée par Takuma Sato victime d’un incident mécanique.

Les leaders entrent dans la voie des stands, mais cinq pilotes du fond de peloton préfèrent rester en piste, c’est ainsi que Spencer Pigot hérite de la tête de la course.

Juste avant la mi-course le Japonais de la Andretti Autosport a encore une fois rebattu les cartes à son corps défendant lorsque son moteur Honda est parti en fumée. Une troisième neutralisation et un nouvel arrêt collectif qui a permis à Ryan Hunter-Reay et Marco Andretti notamment de se caler sur la stratégie d’Hélio Castoneves, Scott Dixon ou encore Josef Newgarden. Alexander Rossi, lui, a choisi de se décaler.

La dernière salve de ravitaillements débute à dix-huit tours de la fin. Josef Newgarden rate complètement sa sorite des stands, tape le mur extérieur et se fait percuter par Sébastien Bourdais qui a lui aussi connu un sous-virage important dans le virage de sortie des stands. Le pilote de la Team Penske peut rallier les stands et changer l’aileron arrière. Il perdra ensuite un tour alors que la course est neutralisée puisque ses mécaniciens devront réparer d’autres parties de la monoplace.

Au classement général le pilote de la Team Penske conserve l’avantage, mais ne compte plus que trois points d’avance sur Scott Dixon. Une marge des plus ténues d’autant que les points, à l’exception des points de bonus, seront doublés dans deux semaines pour la finale qui se déroulera sur le Sonoma Raceway.

Résultat

Laisser un commentaire