Malgré une grosse erreur durant la course, Denny Hamlin a remporté les Southern 500, l’avant-dernière épreuve de la saison régulière des Monster Energy NASCAR Cup Series.

À une cinquantaine de tours de la fin de la course, Denny Hamlin rate l’entrée des stands alors qu’il était leader de la course, résultat il doit se relancer et faire un tour supplémentaire. Repartant en quatorzième position Denny Hamlin a remonté son retard de 20 secondes sur Martin Truex Jr. en profitant de pneumatiques de dix tours plus frais.

C’est à deux tours de la fin que que le pilote de la Joe Gibbs Racing a pris l’avantage sur Martin Truex Jr, ce dernier étant victime d’une crevaison à l’avant droit. Alors que Denny Hamlin remporte sa trente-et-unième victoire en carrière, Martin Truex Jr. lui termine huitième.

Sur la ligne, Denny Hamlin devance son coéquipier Kyle Busch de 2,599 secondes. Kurt Busch, Austin Dillon et le rookie Erik Jones complètent le top-5 aors que Matt Kenseth, Ryan Newman, Martin Truex Jr, Kevin Harvick et Jamie McMurray sont dans les dix premiers.

« J’ai piloté aussi fort que j’ai pu. Cela veut dire beaucoup pour moi. Cette victoire est un hommage à mon histoire, elle est pour Ray Hendrick, Bugs Hairfield, Wayne Patterson, Eddie Johnson les gars des short tracks avec qui j’ai grandi. »

– Denny Hamlin

Déjà vainqueur de cette course en 2010, Denny Hamlin confirme sa force à Darlington en signant un top-6 lors de sept de ses huit dernières venues sur le Darlington Raceway.

Martin Truex Jr. a mené 34 des 200 premiers tours de la course, un total suffisant pour remporter les deux premiers segments, ce qui lui a permis de s’assurer définitivement de la première place de la saison régulière. Résultat c’est lui qui aura les quinze points de bonus réservés au champion de la saison régulière. 15 points qui viendront s’ajouter au 37 déjà acquis.

Victime d’un incident mécanique en tout début de course, Clint Bowyer perd gros et comme Erik Jones, ou encore Joey Logano, sa seule façon d’accéder aux playoffs est de remporter la course de Richmond samedi prochain.

Cette édition des Bojangles’ Southern 500 se termine avec huit pilotes dans le tour du vainqueur, le plus faible total depuis l’édition 1998.

Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.