La Schmidt Peterson Motorsports et l’écurie française Calmels Sport ont trouvé un accord pour l’édition 2018 de l’Indy 500. Le Français Tristan Gommendy sera au volant de la monoplace pour la plus grande course d’IndyCar de la saison.

Ce sont nos confrères d’Endurance-Info qui ont relayé, en s’appuyant sur la Une de l’hebdomadaire AUTO Hebdo, le Français Tristan Gommendy sera à Indianapolis la saison prochaine pour les 500 miles. Il viendra renforcer le contingent français déjà composé de Sébastien Bourdais et Simon Pagenaud.

« Ric et moi sommes heureux d’annoncer le partenariat avec Didier Calmels. Comparativement à lui nous sommes des nouveaux venus dans le domaine des propriétaires d’équipes, mais nous avons les mêmes antécédents de succès dans le monde des affaires. »

– Sam Schmidt

L’écurie de Sam Schmidt a pris l’habitude ces dernières années d’employer des Français. Simon Pagenaud et Tristan Vautier ont notamment rouler pour cette écurie en Verizon IndyCar Series.

Tristan Gommendy, qui fêtera ses 39 ans en janvier prochain, a une expérience en monoplace outre-Atlantique, puisqu’il a participé à l’intégralité de la dernière siason des Champ Car World Series, c’était en 2007 et pour le compte de la PKV Racing.

En 2017, il a pris la troisième places des 24 Heures du Mans et la deuxième place de la catégorie LMP2 au volant du protoype de la Jackie Chan Racing avec David Cheng et Alex Brundle comme coéquipiers.

« Participer à l’Indy 500 est un rêve qui devient réalité. C’était un objectif lorsque je roulais en Champ Car. Bien que j’ai grandi en pilotant des monoplaces, tout sera complètement nouveau à Indy. L’ovale et cette course exigent beaucoup de respect. La course à 230 mph avec quatre virages à 90° est loin de la culture européenne du sport automobile. Je sais que je devrai travailler très fort pour me préparer pour le mois de mai prochain. »

– Tristan Gommendy

Comme tout pilote débutant aux 500 miles d’Indianapolis, le Français devra par le programme réservé aux débutants, le Rookie Orientation Program, qui permet à ceux qui découvrent cette piste de prendre leurs marques en effectuant une série de tours consécutifs au-dessus d’une certaine vitesse moyenne, vitesse moyenne qui augmente au fur et à mesure des différentes phases.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.