Robert Yates est décédé ce lundi à l’âge de 74 ans des suites d’un cancer du foie. Cet ancien propriétaire d’équipe en Monster Energy NASCAR Cup Series a notamment remporté les DAYTONA 500 à trois reprises.

Doug Yates, le fils de Robert Yates, a annoncé sur Twitter le décès de son père, une figure emblématique de l’histoire de la NASCAR, emporté d’un cancer du foie en tout juste un an. « Mon père et héro est décédé et est avec le seigneur. Merci pour vos prières et votre soutien. » peut-on lire sur le compte Twitter de Doug Yates.

Considéré comme l’un des meilleurs constructeurs de moteur des garages de la NASCAR. Triple vainqueur des DAYTONA 500, dont deux fois avec Dale Jarrett en 1996 et 2000, le premier succès datant de 1992 avec Davey Allison. Robert Yates a été choisi en mai dernier pour intégrer le Hall of Fame de la NASCAR en janvier 2018. Plébiscité avec 94 % des voix pour intégrer le temple de la renommée, personne depuis David Pearson en 2011, n’avait été choisi avec un tel pourcentage.

En tant que propriétaire d’écurie Robert Yates a remporté cinquante-sept victoires, le titre de champion en 1999 avec Dale Jarrett, deux Brickyard 400 en 1996 et 1999 toujours avec Dale Jarrett qui est également le dernier pilote victorieux de l’écurie en 2005 à l’occasion de l’épreuve automnale de Talladega.

Avant d’être propriétaire d’écurie , dès 1988 après le rachat de la Ranier-Lundy Racing, Robert Yates s’est illustré en tant que préparateur moteur dès ses débuts en 1968 pour la Homman-Moody Racing. Il a ensuite travailler pour Junior Johnson, puis avec la DiGard Racing, permettant à Bobby Allison de remporter le titre en 1983.

Préparateur moteur pour les deux dernières victoires en carrière de Richard Petty, Robert Yates a aussi remporté deux DAYTONA 500 dans ce rôle-ci, en 1969 et 1982.

Laisser un commentaire