Alex Bowman était engagé ce week-end à Charlotte en NASCAR XFINITY Series pour le compte de la Chip Ganassi Racing, mais avec le soutien de la Hendrick Motorsports, écurie pour laquelle il pilotera en Cup la saison prochaine. Le natif de l’Arizona ne s’est pas loupé en décrochant sa première victoire en carrière dans une série nationale de la NASCAR.

Cela faisait presque une saison complète qu’Alex Bowman n’avait pas pris part à une course, cela n’a pas dérangé le successeur de Dale Earnhardt Jr. dans la n°88 en Cup, puisqu’il a terminé la course de Charlotte en XFINITY, les Drive for the Cure 300, sur la Victory Lane. Pour cela il a dû, comme l’ensemble du peloton, se montrer patient puisque la course a été retardée de plusieurs heures, la faute à une pluie très présente en Caroline du Nord.

« Croyez moi j’ai entendu beaucoup de gens me dire que je n’avais jamais gagné de course NASCAR dans les séries nationales NASCAR. Cela m’a convaincu que je pouvais le faire. »

– Alex Bowman

Pour cette dernière course du premier tour des playoffs en NASCAR XFINITY Series, Alex Bowman n’a mené qu’une seule fois, mais ce furent les bons tours, les trente-deux derniers, après avoir pris les commandes de la course à son futur coéquipier en Cup, le rookie William Byron, qui s’est complètement écroulé dans les derniers tours, terminant seizième.

Sous le drapeau à damier, Alex Bowman devance Sam Hornish Jr, Ryan Blaney, Austin Dillon et Brennan Poole pour les cinq premiers. Cole Custer, Daniel Hemric, Daniel Suárez, Matt Tifft et Elliott Sadler complètent le top-10 de cette vingt-neuvième épreuve de la saison 2017.

Des douze pilotes qualifiés pour les playoffs, Brendan Gaughan, Michael Annett, Blake Koch et Jermey Clements sont éliminés de la course au titre ce qui laisse Justin Allgaier, William Byron, Daniel Hemric, Cole Custer, Elliott Sadler, Brennan Poole, Matt Tifft et Ryan Reed en découdre pour le second tour des playoffs qui regroupe les épreuves du Kansas, du Texas et de Phoenix.

Ryan Reed se qualifie avec un point d’avance sur Brendan Gaughan, une qualification rendue possible par un ultime ajustement effectué lors du dernier arrêt aux stands afin de lutter contre le survirage chronique de la Ford Mustang n°16.  Le vainqueur de Daytona en ouverture de saison a finalement terminé la course en douzième position, une place derrière Brendan Gaughan, ce qui était suffisant pour pour se qualifier. Le pilote de la Roush Fenway Racing et ses mécaniciens ont connu une grosse frayeur lorsque le pilote de la n°16 a roulé sur le pied de l’un de ses mécaniciens en repartant de son emplacement. Fort heureusement, plus de peur que de mal pour le membre d’équipe, Telvin McClurkin, qui a pu tenir son poste jusqu’à la fin de la course.

Leader de 111 des 200 tours de la course, Daniel Suárez a connu un problème de pneumatique lors du dernier arrêt à 37 tours du drapeau à damier. Reparti dans les profondeurs du peloton, il a pu remonter jusque dans le top-10 alors que son coéquipier Erik Jones, vainqueur du premier segmenta tapé le mur à 79 tours de la fin de la course et trentième à huit tours.

Angela Ruch, la nièce de Derrike Cope est parti à la faute à deux reprises durant le premier segment forçant à chaque fois la sortie de la voiture de sécurité, c’est d’ailleurs sous ce régime que s’est terminé ce premier segment remporté par Erik Jones. Un accident de Spencer Gallagher peu après la relance a causé l’unique neutralisation du deuxième segment de la course remporté par Daniel Suárez.

Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.