Lors d’un arrêt aux stands au tour 280 Jimmie Johnson repart de son emplacement avant de s’arrêter quelques instants plus tard et de revenir vers son emplacement en marche arrière. Un mécanicien intervient alors sur la roue avant tandis que la voiture n’est pas dans son emplacement. Les officiels NASCAR n’ont pas sanctionné. Pourquoi ? Explications.

Le règlement de la NASCAR impose qu’un arrêt aux stands soit effectué avec la voiture sur l’emplacement réservé à l’équipe, c’est-à-dire avec les quatre roues dans l’emplacement, les lignes de démarcation de l’emplacement, étant considérées comme faisant parties de l’emplacement. Cependant, si la voiture peut dépasser sur la partie arrière (la carrosserie pouvant être sur l’emplacement précédent – ndlr), ce n’est pas le cas à l’avant. C’est bien ce dernier point qui a été remis en cause par de nombreux observateurs lors de la seconde partie de l’arrêt de Jimmie Johnson.

La première partie de l’arrêt s’effectue en respectant les règles de positionnement de la Chevrolet SS n°48 dans l’emplacement, mais lorsque Jimmie Johnson repart, son chef d’équipe, Chad Knaus, lui demande de revenir, car il a remarqué qu’un écrou n’est pas bien serré à l’avant gauche. Le septuple champion s’exécute et fait marche arrière pour revenir en direction de son emplacement, mais ne se positionne pas complètement sur son emplacement. L’avant de la voiture est d’ailleurs sur l’emplacement suivant comme le montre la vidéo au bas de cet article.

Le préposé au changement de roues avant intervient et fixe l’écrou manquant avant que Jimmie Johnson ne reparte. Bilan des opérations, plusieurs secondes de perdues, mais aussi de nombreuses places, mais pas de pénalité, alors que le règlement de la NASCAR indique qu’un ravitaillement à l’extérieur de l’emplacement se traduit par la perte d’un tour.

« Au New Hampshire il y a deux semaines nous avons eu un problème similaire et la NASCAR nous a informés que nous n’avions pas besoin de revenir sur notre emplacement pour terminer l’arrêt. Ils nous ont indiqué que cela ne correspondait pas à un équipement en dehors de l’emplacement. »

– Jimmie Johnson

Kurt Culbert, porte-parole de la NASCAR s’est également exprimé, indiquant que plusieurs fois cette saison la NASCAR avait autorisé ce genre de manœuvre qui allait dans le sens de la sécurité, puisque la voiture ne revenait pas en piste avec le risque d’avoir une roue qui se désolidarise de l’essieu.

Quinzième à la sortie du ravitaillement suite à ce ravitaillement délicat, Jimmie Johnson a pu remonter dans les derniers tours de la course pour accrocher une septième place, son quatrième top-10 lors des cinq dernières courses disputées.

La vidéo du ravitaillement de Jimmie Johnson :

Laisser un commentaire