En 2018 la course de Charlotte sera sur le circuit routier, mais également la course finale du premier tour des playoffs en Monster Energy NASCAR Cup Series. De quoi l

À un peu moins d’un an de la première course routière de l’histoire des playoffs il reste des inconnues, à commencer par la distance de l’épreuve. Bien que le Charlotte Motor Speedway ait indiqué 500 km, cette distance n’a pas été confirmée par les instances NASCAR. Ce mercredi Goodyear a organisé une journée de tests afin de déterminer un premier choix de gommes en vue de la saison 2018.

Jamie McMurray (Chevrolet – Chip Ganassi Racing), Kurt Busch (Ford – Stewart-Haas Racing), Daniel Hemric (Chevrolet – Richard Childress Racing) et Martin Truex Jr. (Toyota – Furniture Row Racing) étaient présents sur le circuit routier qui compose dix-huit virages et de multiples possibilités de dépassement. Les quatre pilotes présents se sont exprimés, le champion 2004 estimant que cette piste ressemblait au circuit routier du Daytona International Speedway, mais en plus petit, ce qui limite les possibilités de récupérer.

« Il n’y a pas la place pour prendre une pause ou une grande inspiration dans la ligne droite. Dès que vous êtes à haute vitesse à la sortie du virage n°2 (De l’ovale, le 11 du circuit routier – ndlr) vous freinez pour prendre une chicane. »

– Kurt Busch

Les chicanes, placées dans la ligne droite arrière, mais aussi dans la ligne droite avant ont été placées pour deux choses, la première, augmenter le nombre de zones de dépassements, la seconde limiter la vitesse des voitures et ainsi utiliser les pneumatiques pluie si la météo venait à jouer des tours.

Si Martin Truex Jr. a indiqué que certaines mesures de sécurité étaient à prendre, telles que l’ajout de vibreurs ou de murs SAFER, Kurt Busch a pour sa part demandé le retrait du virage n°8 pour limiter le nombre de virages lents sur ce circuit routier.

« Il y a beaucoup de zones où vous pouvez avoir des accidents. Pour les zones où vous pouvez dépasser, je n’en suis pas encore sûr. »

– Martin Truex Jr.

Pour ces premiers tests Goodyear a apporté la même composition que celle utilisée sur le circuit routier de Watkins Glen au mois d’août. Sur cette piste de Charlotte les pilotes présents ont signé des temps proches des 90 secondes au tour, une marque plus lente qu’escomptée pour Kurt Busch, mais selon le pilote de la Stewart-Haas Racing cela illustre la difficulté de trouver un équilibre entre un ovale à haute vitesse et un circuit routier lent et technique plus proche de ce que le peloton trouve à Sonoma plutôt qu’à Watkins Glen.

Laisser un commentaire