Le pilote de la Team Penske, Brad Keselowski, a profité de pneumatiques frais dans le dernier tiers pour remporter le premier segment des First Data 500 en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Les pneumatiques frais ont finalement primés sur la position lors du dernier run sous drapeau vert d’une trentaine de tours. Alors que Brad Keselowski, Kyle Busch ou Joey Logano sont repartis de la huitième place ou au-delà à l’issue de la troisième neutralisation du segment, ils ont terminé au trois premières places, devant Jimmie Johnson, qui ne s’était pas arrêté. Suivent Martin Treux Jr, Chase Elliott et Ryan Blaney qui s’étaient aussi arrêtés au contraire de Kasey Kahne et Austin Dillon. Denny Hamlin complète le top-10 de ce premier segment.

Parti de la pole position, Joey Logano a conservé l’avantage et la Team Penske s’est rapidement mise en ordre de marche avec la deuxième place de Ryan Blaney et la troisième de Brad Keselowski au moment du premier drapeau jaune au tour 35 à la suite de l’accident impliquant Michael McDowell, Ricky Stenhouse Jr. et Ty Dillon. Ce drapeau jaune a fait office de drapeau jaune de compétition, ce dernier étant prévu au tour 45 à cause de la pluie qui est tombée dans la matinée sur le short track de la Virginie.

C’est au cinquantième tour que Brad Keselowski a pris l’avantage pour la toute première fois alors que derrière la bataille pour la troisième place faisait rage entre Kyle Busch à l’intérieur et Ryan Blaney à l’extérieur pendant une dizaine de tours. Si Le pilote de la Wood Brothers Racing parvenait à passer la ligne devant son rival, il ne parvenait jamais à se rabattre. Le pilote Ford finira par s’emparer de la troisième place, mais la bataille avec le champion 2015 l’a repoussé à près de deux secondes.

Un tête-à-queue de Landon Cassill au tour 62 resserre une fois encore les positions. Si les leaders choisissent de rester en piste, Jimmie Johnson, dix-huitième, est le premier à rentrer. Le pilote de la Hendrick Motorsports, qualifié vingt-quatrième est parti bon dernier à la suite d’un ajustement non-autorisé entre les qualifications et la course.

Joey Logano reprend les commandes à l’amorce du quatre-vingtième tour, mais un nouveau drapeau jaune au tour 87, pour un tête-à-queue d’AJ Allmendinger poussé par Danica Patrick boulverse la hiérarchie. Tous les leaders s’engouffrent dans la voie des stands. Jimmie Johnson reste en piste et prend les commandes, devant Kasey Kahne, Aric Almirola, Austin Dillon, Chris Buescher Corey LaJoie et Jefffrey Earnhardt qui ne sont pas arrêtés. Huitième, Kyle Busch est le premier de ceux qui sont passés par les stands.

Laisser un commentaire