Pour la dernière épreuve du troisième tour des playoffs en Monster Energy NASCAR Cup Series, ils sont encore cinq à prétendre à une place en finale. Tour d’horizon des prétendants. Première étape, Brad Keselowski.

Du point de vue du championnat, le pilote de la Team Penske a les meilleures chances de faire le Championship 4. Il peut se qualifier en remportant les Can-Am 500 ou en marquant 37 points tant que ni Denny Hamlin, ni Chase Elliott, ni Jimmie Johnson s’impose dimanche sur l’ovale d’un mile.

En seize départs il ne s’est jamais imposé à Phoenix, mais compte cinq top-5 et huit top-10 pour une place moyenne de 14,0 sous le drapeau à damier.

Depuis que le format des playoffs a été revu en 2014 avec l’instauration des éliminations, le champion 2012 de la discipline n’a jamais atteint la finale.

Avec 19 points d’avance, Brad Keselowski ne peut pas se contenter de voir venir, d’autant qu’un victoire de l’un des ses rivaux l’éliminerait à coup sûr. Les points de bonus acquis lors des deux premiers segments auront leur importance et pourraient orienter la fin de course du pilote de la Ford n°2.

Il se qualifie en cas de victoire. Si Kyle Busch, Martin Truex Jr, Kevin Harvick ou un pilote en dehors des playoffs s’impose, Brad Keselowski est certain d’être en playoffs s’il marque un minimum de 37 points.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.