Les officiels de la NASCAR ont donné l’autorisation aux équipes d’acheter un train de pneumatiques supplémentaires pour la finale des Monster Energy NASCAR Cup Series.

Alors que les équipes des quatre prétendants au titre se montrées inquiètes de la limitation du nombre de pneumatiques à neuf trains neufs et un train d’occasion, déjà utilisé lors des qualifications et avec lequel il faudra prendre le départ de la course, les officiels ont donné l’autorisation aux équipes d’acheter un dixième train de pneumatiques. Comparativement à la saison dernière cela représente deux trains de moins.

Cette tendance de réduction des pneumatiques par rapport à la saison dernière s’est régulièrement confirmée cette année et notamment lors des playoffs, puisque cinq des dix courses ont été disputées avec moins de pneumatiques qu’en 2016.

Rodney Childers, chef d’équipe de Kevin Harvick a été le premier à lever l’alerte en début de semaine en indiquant que selon lui il n’y avait pas suffisamment de pneumatiques.

Cette décision a été accueillie positivement, notamment par Brad Keselowski, qui sera l’un des quatre pilotes en lice pour le titre ce dimanche.

« Suis-je heureux ? Heureux n’est pas le mot que j’utiliserais pour définir la situation. Je ne sais pas comment cette décision a été prise, mais je suis sûr que cela a été pris par des gens plus intelligents que moi. Je vais aller de l’avant et croire qu’ils ont une bonne raison pour ça. »

– Brad Keselowski

Laisser un commentaire