Avant d’être multiple champion dans la division reine de la NASCAR, d’abord en tant que chef d’équipe, puis en tant que propriétaire, Walter « Bud » Moore fut décoré par l’armée américaine à l’issue de la seconde guerre mondiale. Il a rejoint le Hall of Fame de la NASCAR en 2011 et en étant le membre vivant le plus âgé. Il s’est éteint à l’âge de 92 ans.

Né à Spartanburg en Caroline du Sud le 25 mai 1925 a d’abord été un héro de guerre avant d’en être un en NASCAR. Il rejoint l’armée en 1943 à 18 ans et après avoir été diplômé au lycée. Affecté à la 90ème division d’infanterie en tant que mitrailleur, il débarque en France le 6 juin 1944 sur la plage d’Utah Beach en Normandie lors du Débarquement. L’unité faisait alors partie de la « Third Army » sous les ordres du Général Geore W. Patton. De par ses actions et en reconnaissance de son héroïsme il fut décoré de cinq Purple Hearts et de deux médailles de Bronze.

Comme de nombreux vétérans, Walter « Bud » Moore s’est tourné vers le sport automobile à son retour sur le continent Américain. Sa grande taille, 1 mètre 83, en faisant une personne aisément reconnaissable que ce soit dans les garages ou sur la Victory Lane qu’il a fréquenté pendant plus de quatre décennies à partir de 1961 et à l’occasion de ses 63 victoires dans la division reine de la NASCAR.

Son premier titre, Bud Moore l’a acquis en 1957 en tant que chef d’équipe de Buck Baker. Il faudra attendre le début des années 1960 et sa collaboration avec Joe Weatherly pour voir Bud Moore régulièrement sur la Victory Lane. Le duo s’impose huit fois en 1961 puis douze fois en 1962 et 1963 années des deux autres titres de Bud Moore, cette fois en tant que propriétaire. Le décès de Joe Weatherly en début de saison 1964 sur l’ancien Riverside International Raceway mettra fin à ce qui aurait pu être la doublette capable de rivaliser avec la Petty Enterprises et les autres grosses structures de l’époque.

En 1978 Bobby Allison remporte les DAYTONA 500 pour Bud Moore. Cette même année, Bobby Allison termine à la deuxième place du championnat. Ni lui, ni des pilotes aujourd’hui au Hall of Fame tels que Dale Earnhardt et Bobby Allison ou des nominés comme Buddy Baker et Ricky Rudd ne parviendront à apporter un titre supplémentaire à Walter « Bud » Moore.

La dernière victoire de Bud Moore en tant que propriétaire a été signée sur le Sonoma Raceway en 1993 par Geoffrey Bodine. L’écruie n’a par la suite pas été en mesure de retrouver son lustre d’antan et n’a jamais réussi à rivaliser avec les nouvelles grosses structures de la fin des années 1990 qu’étaient la Roush Fenway Racing, la Hendrick Motorsports ou encore la Joe Gibbs Racing pour ne citer qu’elles. L’écurie de Bud Moore mettra définitivement la clé sous la porte dans le courant de la saison 2000 après 40 saisons en NASCAR.

« Beaucoup choisissent le terme héro pour désigner un athlète qui a accompli des choses reconnues mondialement. Souvent, c’est exagéré, mais en détaillant la vie du grand Bud Moore cette description lui sied parfaitement. Moore est un vétéran décoré de la seconde guerre mondiale, a servi notre pays avant de dominer notre sport, tant comme chef d’équipe que propriétaire. Comme chef d’équipe il a mené Buck Baker au titre de champion en 1957. Comme propriétaire il a remporté les titres en 1962 et 1963 avec Joe Weatherly. Ces succès, mais aussi tant d’autres lui ont permis d’avoir sa place au Hall of Fame de la NASCAR. Au nom de toute la famille NASCAR je présente mes plus sincères condoléances à sa famille, ses amis et les fans. Bud nous manquera, un géant de notre sport et un vrai héro américain. »

– Brian France, Président et Directeur général NASCAR

One thought on “Disparition de Walter « Bud » Moore

Laisser un commentaire