En 2017 le drapeau jaune a été brandi à 296 reprises en Monster Energy NASCAR Cup Series, une hausse significative par rapport à la saison 2016 qui n’avait connu que 269 interventions de la voiture de sécurité.

Sur les 296 neutralisations de la saison 2017, 73 d’entre-elles sont celles de fin de segment (Deux pour toutes les courses et trois aux Coca-Cola 600 – ndlr). Au global cela représente donc une hausse de 27 neutralisations par rapport à la saison 2016 et une quasi-équivalence avec l’année 2015 qui avait connu la bagatelle de 298 interventions de la voiture de sécurité.

La baisse la plus significative par rapport à la saison 2016 concerne les neutralisations pour débris. Elles étaient au nombre de 51 en 2016, elles ne furent que 21 en 2017. Une baisse qui peut s’expliquer par deux facteurs introduits en 2017, d’une part les segments et d’autre part la politique concernant les voitures accidentées. Les segments se terminant par un drapeau jaune, cela permet aux officiels de nettoyer la piste, alors que la limite fixée à cinq minutes pour réparer une voiture accidentée a limité le retour en piste de voitures ayant des morceaux de carrosserie ou d’autre pièces de la voiture n’étant pas correctement fixés se désolidariser pour terminer sur la piste.

Depuis 2011 il y avait en moyenne 63 neutralisations pour débris avec un record pour la saison 2005 et ses 85. 2017 représente donc un plus bas depuis 2001 et les 27 neutralisations pour débris.

En ce qui concerne les accidents, 187 ont été enregistrés en 2017, en augmentation par rapport aux 181 de la saison 2016. Il en va de même pour les tours derrière la voiture de sécurité, 1 479 en 2017 contre 1 466 en 2016. À titre de comparaison il y en a eu 1 608 en 2015.

En 2017 les courses du Kansas en mai et de Dover en juin ont été les plus prolifiques en terme de neutralisations avec un total de quinze sorties de la voiture de sécurité, à l’opposé la course routière de Watkins Glen n’a connu que trois neutralisations dont deux pour la fin des segments.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.