Avec trois voitures aux trois premières places dans les derniers tours de la course, la Team Penske avait l’avantage et sans grande surprise, c’est un pilote Penske qui s’est imposé dans cette première course de la saison en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Parti de la pole position, Austin Dillon a mené le premier tour avant d’être dépassé par Denny Hamlin qui a alors assumé la tête de la course pendant dix tours, avant la prise de pouvoir de Chase Elliott qui était à l’origine de la création de la file intérieure avec Austin Dillon dans son pare-chocs arrière suivi de deux pilotes de la Team Penske, Joey Logano et Brad Keselowski.

La partie d’échec mise en place par la Team Penske a tourné à l’avantage de l’écurie de Roger Penske qui s’impose une fois encore dans cette course, puisque l’an dernier c’est Joey Logano qui avait remporté l’épreuve hors championnat. Cette année le pilote de la Ford n°22 termine en deuxième position, derrière son coéquipier qui avait hérité de la dernière place sur la grille de départ à la suite du tirage au sort.

« C’est bien de terminer sur la Victory Lane (à Daytona). C’est une belle façon de débuter la saison. C’est la première fois que je gagne durant les Speedweeks. »

– Brad Keselowski

Malgré quelques blocages plutôt osés en début de course, notamment de la part de Chase Elliott, la course a été finalement très calme, mais s’est malgré tout terminée sur un accident dans le dernier tour, lorsque Kyle Larson a déstabilisé Jimmie Johnson dans la ligne droite arrière provoquant une réaction en chaîne impliquant de nombreux pilotes dont Jimmie Johnson qui abandonne pour la septième fois de suite dans cette course. Chase Elliott ou encore Martin Truex Jr. ont fait partie des victimes collatérales de cet accident.

Sous le drapeau à damier Ford frappe un grand coup avec un quadruplé, Brad Keselowski, s’imposant devant Joey Logano, Kurt Busch et Ryan Blaney. Austin Dillon complète le top 5 devant Denny Hamlin, Kyle Busch, Erik Jones, Kevin Harvick et Kyle Larson.

À l’issue du vingt-cinquième tour, une majorité du peloton est entré dans les stands sous drapeau vert pour ravitailler. Kyle Larson ou encore Kevin Harvick ont choisi de rester en piste jusqu’à la sortie du drapeau jaune séparant les deux segments de cette course exhibition.

Déstabilisé par Kurt Busch dans le virage n°3, Jamie McMurray sera à l’origine de la deuxième neutralisation de la course. Le pilote de la Chip Ganassi Racing a tapé le mur extérieur avant d’aller dans l’herbe continuant d’endommager sa Chevrolet Camaro ZL1 n°1. S’il a pu continuer la course, Jamie McMurray a finalement été contraint à l’abandon à une trentaine de tours de la fin, sa voiture n’étant plus suffisamment compétitive pour jouer la gagne.

Une grande partie du dernier segment s’est disputé avec le peloton étiré en file indienne. Cette séquence a fait perdre le draft à Ryan Newman puis Kevin Harvick, alors que Ricky Stenhouse Jr. a perdu un tour à la suite d’une pénalité pour avoir gagné une position sur Kyle Busch en dépassant sous la double ligne jaune.

À cinq tours du drapeau à damier le pelton est toujours en file indienne emmené par les trois pilotes de la Team Penske, Brad Keselowski, Ryan Blaney et Joey Logano dans cet ordre. Un morceau de plastique sur la grille de Brad Keselowski ne mettra pas le pilote de la Team Penske en difficulté.

Résultat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.